9:56 - vendredi décembre 9, 2016

Roissy : Deux policiers de la police des frontières arrêtés pour trafic de drogue !

Jan 30, 2015 256 Vues Mathilde F. 0 Commentaires

Dimanche 25 janvier, à l’aéroport de Roissy, deux fonctionnaires de police appartenant à la PAF ont été appréhendés dans le cadre d’une enquête sur un grand trafic de drogue. Dix personnes ont été placés en garde à vue au cours de cette enquête qui se poursuit avec l’arrestation de ces deux policiers.

Ces deux hommes sont soupçonnés d’avoir aider, de par leur fonction, les passeurs de drogue. Par exemple, en ignorant volontairement les valises pleines de cocaïne qui défilaient sous leurs yeux. Les deux policiers se sont fait pincés en flagrant délit, ils venaient de récupérer deux valises qui contenaient chacune 20 kilos de cocaïne sur des passagers contrôlés quand les enquêteurs les ont embarqués. C’est en fin de matinée, quand des passagers arrivaient de Punta Cana (République Dominicaine) que les forces de l’ordre sont intervenues appliquant ainsi la commission rogatoire initiée par un juge d’instruction parisien.

Cette grosse enquête est menée par l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Octris). Depuis décembre 2012, les enquêteurs ont utilisé tous les moyens (filatures, écoutes téléphoniques, etc.) en leur possession pour mettre fin au trafic. D’après l’un des enquêteurs qui s’est confié à France3, les deux policiers arrêtés ont pu jouer un rôle important, ils allaient à la rencontre des passeurs « sur le tarmac de l’aéroport et en voiture sérigraphiée et leur faisaient franchir la douane ». Ils se servaient de leur métier pour assurer un passage tranquille au vendeur de drogue qui passait inaperçu.

Les deux fonctionnaires âgés de 38 et 52 ans ont placé en détention provisoire avec sept autres personnes. Dans la nuit du 30 janvier, un magistrat spécialisé a ordonné cet emprisonnement. Jeudi, huit individus étaient mis en examen après leur garde à vue pour « importation et contrebande de marchandises dangereuses », « association de malfaiteurs » et « blanchiment ». Parmi eux, figurent les deux policiers ainsi que le possible commanditaire du trafic.

Source : FR3/ Crédit photo : Creative commons

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions