9:57 - lundi décembre 5, 2016

Charlie Hebdo, de retour dans les kiosques, mercredi prochain !

Fév 21, 2015 200 Vues Eric F. 0 Commentaires
Je_suis_Charlie,_Place_Luxembourg,_Bruxelles,_le_7_Janvier_2015_(2)

Après un attentat djihadiste qui a causé bien des heurts et des pleurs au sein de la rédaction de Charlie Hebdo il y a un mois et demi, l’hebdomadaire satirique renaît peu à peu tel le phénix. Un nouveau numéro -c’est officiel- paraîtra mercredi prochain, et l’heure est venue, passés le choc puis le recueillement, de s’inscrire de nouveau dans la normalité, exercice difficile cependant.

Numéro des survivants tiré à 8 millions d’exemplaires (du jamais vu dans les annales du journalisme français), enterrement des collaborateurs défunts, vaste élan de solidarité nationale, mobilisation citoyenne pour la liberté d’expression : l’équipe rescapée s’est laissé un temps de « repos » après tout cela.

Patrick Pelloux, médecin et chroniqueur du canard, s’est exprimé ainsi : « Le journal comme n’importe quel journal doit continuer parce que la vie continue, l’actualité continue. On n’est pas là pour faire pleurer dans les chaumières, c’est un journal satirique, qui est drôle, il faut que l’on fasse rire avec la matière quotidienne ».

À combien le prochain numéro sera-t-il tiré ? Quelle sera la une ? Beaucoup de questions courent sur les lèvres de chacun…et couvent encore au sein de la rédaction…

Les attaques antisémites de Copenhague, les appels aux meurtres inondant -marée nauséabonde- Twitter contre Zineb El Rhazoui, journaliste franco-marocaine de Charlie Hebdo et son mari, l’écrivain marocain Jaouad Benaissi. Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo confie : « Après Copenhague, on va encore être obligés de parler de ça ! Mais il y a aussi Dominique Strauss-Kahn, heureusement qu’on l’a celui-là ! ».

La rédaction, ayant trouvé refuge dans les locaux de Libération, est en quête d’un nouveau siège mais il devra être sécurisé au plus haut point. Gérard Biard parle de « sas de sécurité » pour qu’un drame semblable à celui de janvier ne se reproduise plus jamais.

Crédits Photo : Creative Commons

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in