Des pans entiers en ruine de Gaza (ville régulièrement bombardée par Israël) sont légion. Loin de ses quartiers habituels, comme Londres ou New York, Banksy, star universelle du street-art, s’est invité dans ce corridor surpeuplé.

Artiste engagé, il a notamment apposé sa griffe personnelle, en dessinant un petit chat sur un mur, avec pour seule arme dévouée à la cause palestinienne, sa propre bombe -mais inoffensive celle-là puisqu’à la peinture- !

D’autres graffitis de Banksy, voués probablement à une existence éphémère, ont également fleuri sur des façades décrépies et amputées, égayant le quotidien difficile de toutes les générations de la bande de Gaza, dont la privation extrême englobe également l’éclosion de l’art, sous toutes ses boutures, sous toutes ses coutures !

Crédits Photo : Creative Commons

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Culture / Découverte

Découvrez aussi

Montlhéry festoie sa première fête médiévale

Ce weekend, la ville de Montlhéry accueille sa toute première fête médiévale ! Et le succè…