« La coiffeuse » de Pablo Picasso, peinte en 1911, à l’époque cubiste du maître espagnol, s’était mystérieusement volatilisée de la réserve du Centre Pompidou, à Paris, en 2001. Cette disparition a été constatée suite à la demande de prêt d’un musée étranger.

« La coiffeuse », semble depuis avoir beaucoup voyagé, mais sa dernière halte, à l’aéroport de Newark (près de New York), aura été le terminus pour ce tableau, transbahuté dans une clandestinité toujours presque parfaite, dont les douanes américaines cependant cette-fois n’ont pas été dupes.

En provenance de Belgique et à destination des Etats-Unis, intercepté le 17 décembre dernier, même si nous n’apprenons la nouvelle qu’aujourd’hui, le tableau, de 33 cm sur 46 cm, était emballé dans un colis des plus banals, faisant penser à un cadeau de Noël.

Il coule de source que le chef d’oeuvre, évalué à plusieurs millions d’euros, sera restitué à l’Etat français, qui le remettra ensuite au Centre Pompidou, souhaitant l’exposer idéalement au printemps. Restent à franchir des écueils administratifs, la procédure de transfert pouvant s’avérer assez longue.

 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Culture

Découvrez aussi

Le Jardin d’Acclimatation fait peau neuve pour 2018

Le plus ancien parc de loisirs de France à savoir le Jardin d’Acclimatation va se re…