10:01 - lundi décembre 5, 2016

11 fabricants de yaourt condamnés à une amende de 192,7 millions d’euros !

Mar 12, 2015 306 Vues Sylvie P. 0 Commentaires
yaourt cc

Onze fabricants de produits laitiers tels que Nestlé, Senoble et Andros ont été condamnés aujourd’hui à près de 200 millions d’euros d’amende, 192,7 millions exactement, par l’Autorité de la concurrence. Ils étaient jugés dans le cadre de l’affaire du « cartel du yaourt », qui a duré 6 ans et qui a représenté un marché d’environ 5 milliards d’euros sur toute la période. Elle a consisté en une entente entre les marques concernant les prix de leurs produits et 18 appels d’offres, qui a conduit à une augmentation des tarifs de gros estimée entre +2 et +7%. Tous les distributeurs français ont ainsi été impactés par cette pratique, qui a perturbé pendant plusieurs années le fonctionnement du marché.

Dans un communiqué, l’Autorité de la concurrence a expliqué que « les concurrents s’informaient des hausses de prix passées et se mettaient d’accord sur les hausses qu’ils voulaient annoncer aux distributeurs ainsi que sur les arguments pour les justifier ». Ils se sont ainsi réparti les appels d’offres et les différents volumes de vente. Il a aussi été révélé que quatre des membres de l’entente (Yoplait,Senagral,Novandie et Lactalis) se réunissaient régulièrement dans l’appartement parisien de l’un des responsables deNovandie. Ils s’appelaient avec des téléphones portables secrets et un carnet secret de l’entente était tenu par le représentant deYoplait afin de consigner toutes les décisions.L’amende qui a été infligée aux fabricants représente selon le vice-président de l’Autorité Thierry Dahan, « l’une des plus grosses décisions, en termes de montant d’amendes, prises par l’Autorité depuis sa création ».  Il a ajouté que « le montant des sanctions est déterminé en fonction de la valeur des ventes du groupe mis en cause et de sa durée d’implication dans le cartel ». C’est Lactalis Nestlé qui a eu la sanction la plus importante avec 56,1 millions d’euros. La marque a annoncé qu’elle ferait appel de cette décision jugée « d’une sévérité extrême ». Yoplait aelle été exemptée d’amende pour avoir dénoncé le cartel en 2011. Senagral (Senoble) a bénéficié d’une réduction de sa sanction pour avoir apporté en février 2012 des preuves ayant fait avancer l’enquête et ne devra donc payer que 46 millions d’euros ! Tous les groupes mis en cause disposent en tout cas d’un mois pour déposer un recours devant la cour d’appel de Paris.

crédits photo : pixabay / creative commons

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total

Vos réactions

Filed in