Mercredi après-midi, deux hommes ont tenté d’entrer en force dans le parlement à Tunis. Une tentative vouée à l’échec qui s’est soldée par une prise d’otage dans le musée Bardo. Cette attaque s’est produite alors que les députés tunisiens étaient en pleine discussion avec les forces armées de Tunisie pour mettre en place une nouvelle loi anti-terroriste. Les deux agresseurs étaient armés de kalachnikov et de grenades quand ils ont pénétré dans le bâtiment et qu’ils ont tué plusieurs touristes. Au moins l’un des terroristes a été arrêté par la police tunisienne, cet acte a été revendiqué par l’État Islamique jeudi soir.

Le peuple tunisien a condamné cet acte terroriste et montré du doigt les islamistes avant même que leur identité soit confirmé. L’un d’entre eux viendrait de Libye, ce qui augmente encore les soupçons à l’encontre des islamistes, d’autant plus depuis les attentats qui ont eu lieu en France, en Belgique et au Danemark. Il est parfaitement normal dans ce contexte de soupçonner en premier les djihadistes, désormais l’énigme est résolue, l’EI est responsable de cette attaque, les deux criminels s’étaient d’ailleurs entrainés en Libye.

La souffrance du peuple tunisien est profonde, personne ne s’attendait à une attaque au cœur d’un pays qui abrite en son sein une majorité de musulmans. Les responsables tunisiens ont d’ailleurs appelé les dirigeants occidentaux à venir en Tunisie pour une marche comme celle qui s’est déroulé en France. Pour le moment, rien n’est confirmé, ni la date à laquelle la marche débutera ni la visite de François Hollande en Tunisie. La marche des occidentaux se reproduira t-elle en Tunisie ?

C’est probable étant donné le nombre de victimes étrangères car se sont bien des touristes qui sont morts ainsi qu’un policier et un chauffeur de taxi tunisien. Ce matin, l’Élysée a annoncé que deux français étaient morts et sept autres blessés dont un dans un état grave d’après le communiqué que voici :

Le Premier ministre français a lui-aussi fait part de son soutien et bien évidemment condamné “avec la plus grande fermeté” ce crime. Manuel Valls a exprimé son soutien à la Tunisie sur Twitter par un message version “Je suis Charlie” mais pour les tunisiens, ce qui a eu pour effet de bien énerver certains twittos qui ne manquent pas d’argument pour signaler une récupération politique de l’événement :

L’identité des deux terroristes est connues depuis ce matin, le Premier ministre tunisien Habib Essid était sur RTL, il a confirmé ls noms des agresseurs, il s’agirait de Yassine Abidi et Hatem Khachnaoui, “probablement” d’origine tunisienne. La police tunisienne est à la recherche de deux ou trois complices. L’enquête suit son cours.

Crédit photo d’illustration :  Créative commons

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…