10:06 - vendredi décembre 9, 2016

Découvrez « In The Backyard » le clip de Stevans feat Coralie Clément

Mar 26, 2015 890 Vues Jérémy R. 0 Commentaires

Et si le rock était aussi capable de faire danser ? Voilà pas mal d’années que le groupe suisse Stevans se taille une belle réputation scénique avec des centaines de concerts et des participations à tous les grands festivals. Electro-pop, les titres de l’album Rupture sont à la fois tendus et mélodiques et évoquent l’énergie de Franz Ferdinand ou Kaiser Chiefs. A l’image du premier extrait In The Backyard en duo avec Coralie Clément.

En deux albums, le groupe Stevans, créé par le chanteur et compositeur genevois Yvan Franel, aura marqué le paysage musical Suisse et au-delà, de son empreinte.

Des chansons  qui courent sur les lèvres (Monday’s wedding…) des concerts sur les plus grandes scènes (Paleo festival, Montreux, Londres, Paris, Lisbonne… ) des premières parties prestigieuses (Kaiser Chiefs, Deep Purple, Snow Patrol, Editors, The Servant…) des collaborateurs talentueux (Will Jackson, réalisateur de The Pigeons Detectives et Kaiser Chiefs) Stevans a tracé sa route jusqu’à l’orée de ce troisième album, « Rupture » qui,  comme son nom l’indique, marque un tournant dans la carrière du groupe.

Yvan Franel emmène en effet sa nouvelle bande sur des territoires contemporains où l’introspection n’empêche pas de danser, la fantaisie n’empêche pas de réfléchir, et où la mélancolie laisse toujours filtrer une ironie euphorisante. Miroir contrasté d’une époque où le désenchantement post-moderne se colore d’un nouvel hédonisme lucide et d’une énergie créative sur laquelle s’appuient ceux qui veulent ouvrir de nouveaux horizons. On danse mais l’on n’est pas dupe.

Sur une esthétique électro-pop aux chansons à la fois tendues et mélodiques, Stevans réussit dans ce nouvel album à marier élégance et efficacité, pierre philosophale d’une musique où se croisent échos eighties et pulsations funky,  envolées brit-pop et ambiances électro. Et la voix porte l’ensemble avec ce qu’il faut de charme, d’autorité et de désinvolture pour nous emmener au bout du voyage un léger sourire au coin des lèvres. Au petit jeu de références se glissent dans le flight case Franz Ferdinand ou Two Doors Cinema Club…

De nombreux concerts sont d’ores et déjà programmés en France, avec un passage à Paris au Nouveau Casino le 25 mars. Le premier single « In the backyard »  bénéficie de la collaboration chantée de Coralie Clément.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in