11:38 - mercredi décembre 7, 2016

Etats-Unis : la dérive violente de shérifs « hors-la-loi » leur vaut une suspension !

Avr 11, 2015 505 Vues Eric F. 11 Commentaires

Des prises de vue en direct, filmées par des journalistes de la chaîne KNBC, attestent indéniablement des actes de violence perpétrées sur un suspect appréhendé par une dizaine de membres des forces de l’ordre, dans le comté de San Bernardino en Californie : des faits qui n’aident en rien à redorer l’étoile de la police américaine à la réputation déjà entachée. Cette dernière a une côte d’amour au plus bas auprès de l’opinion publique, surtout dans la communauté afro-américaine !

Si le rendu des images aériennes depuis l’hélicoptère-témoin n’est pas des plus nets, on y distingue la spirale infernale dans laquelle a été prise le suspect : il se fait d’abord « tazer ». Puis, étourdi, il tombe par terre, et il est est aisément menotté. Alors inoffensif, à même d’être conduit au poste de police, il reçoit cependant gratuitement d’innombrables coups (avec un acharnement frisant l’inconscience), loin d’être tendres, surtout à la tête et aux parties génitales, par une dizaine de shérifs adjoints !

https://youtu.be/8KIKUEjn3Z0

Francis Jared Pusok, 30 ans, est resté au sol plus de 45 minutes après l’atteinte à son intégrité corporelle, sans recevoir aucun secours de la part des policiers, à l’indifférence incroyable. Il a finalement été emmené, fin du calvaire, dans un hôpital. Mais l’obscurité demeure sur cette affaire en cours (peut-être afin de l’étouffer ?), car nul ne sait dans quel établissement de soins il se trouve et la nature réelle de ses blessures, affirme sa petite amie que l’inquiétude ronge !

John McMahon, shérif du comté de San Bernardino, a ordonné une enquête interne sur cet incident ou bavure, les ponts de vue divergeant toujours évidemment. Dix adjoints ont été formellement identifiés. Cette arrestation ayant été trop musclée, ils «font l’objet d’une suspension administrative avec salaire», atteste John McMahon. «Je demande aux citoyens de notre juridiction et de la nation de faire preuve de patience pendant que nous menons cette enquête», a-t-il conclu, davantage de lumière étant nécessaire !

Crédits Photo : Pixabay

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in