Crédits Photo d’illustration: pixabay

La Direction Générale de la Sécurité Extérieur (DGSE) a répondu en exclusivité au journal JDD. Notre service élite de renseignement a vu tripler le nombre de ses candidatures, depuis les attaques jihadistes ayant frappé la France en janvier 2015. Comme l’explique Vincent Nibourel (Directeur adjoint de l’administration) au quotidien: “Avant, on recevait une trentaine de candidatures par jour, aujourd’hui environ une centaine” .

Attention car la sélection est très dure, il ne suffit pas de vouloir être un agent secret comme Jason Bourne ou James Bond, pour devenir membre de la DGSE.  Vincent Nibourel, recruteur, concède que le parcours est semé d’écueils pour qui oserait tenter sa chance et devenir un spécialiste du renseignement. Nous ne sommes pas au cinéma et l’efficacité associée à une discrétion absolue sont de rigueur ! Tout commence par une sélection sur dossier, puis un panel de tests. Les recrues devront vivre de nombreuses épreuves très difficiles, par exemple des tests psychologiques, physiques et culture générale…

Rappelons que la DGSE assure de nombreuses fonctions de renseignement: humain, opérationnel, technique… confiée par le Gouvernement. Le Directeur Bernard Bajolet est à la tête du service de renseignement extérieur depuis avril 2013.

Retrouvez ci-dessous le reportage de France 2 sur la DGSE:

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…