10:15 - vendredi décembre 9, 2016

Nous avons testé le Parrot Bebop Drone !

Mai 16, 2015 4291 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Drone Bebop Parrot / Crédits Actu-Mag.fr

Élégant, Surprenant, Puissant ! C’est avec ces trois mots que nous vous présentons aujourd’hui notre test complet du dernier joujou high-tech de chez Parrot, le « Bebop Drone » ! Notre rédaction  a eu le privilège de le tester et nous l’avons tout simplement adopté !

Une évolution remarquée chez Parrot !

Depuis la sortie en 2010 de leur premier Drone qui s’intitulait pour l’époque L’AR.Drone, la société française Parrot a attendu quatre années avant de sortir une version beaucoup plus évoluée et surtout bien plus performante que son prédécesseur qui à l’époque se pilotait également à l’aide d’un smartphone mais qui connaissait quelques contraintes de pilotage.

Aujourd’hui, ce nouveau drone qui s’intitule « Bebop Drone » et qui a été commercialisé à la fin de l’année 2014 est disponible en deux versions et est surtout très simple d’utilisation comme nous allons vous l’expliquer ci-dessous.

Les deux versions du produit sont : La version Bebop Drone et la version Bebop Drone Skycontroller, une version pilotable via une télécommande incluse avec le produit mais que nous n’avons pas testé.

Notre test de la version Bebop Drone :

Dans cette version, le produit est vendu seul, c’est à dire que celui-ci est simplement pilotable depuis un smartphone (dernière génération) ou tablette (tournant sous IOS ou Android).

Le produit est vendu avec :

  • Un chargeur (Universel disposant de plusieurs prises)
  • Deux batteries
  • Le drone Bebop bien entendu (disposant de quatre hélices)
  • 4 hélices de remplacement
  • 2 protections latérales

Une application très intuitive

Lors de l’ouverture du packaging, il n’y a rien à monter. Le drone est déjà prêt à l’emploi. Il vous faudra toutefois recharger les batteries qui ont une autonomie de 20 minutes chacune. Comme nous vous l’expliquions un peu plus haut, le drone se pilote à l’aide d’un smartphone dernière génération. Pour cela, il vous faudra ainsi télécharger l’application « FreeFlight 3 » disponible sur l’AppleStore pour les produits Apple et sur GooglePlay pour les produits tournant sous Android.

L’application est très simple d’utilisation comme nous avons pu le constater. Au démarrage de celle-ci, il vous sera recommandé d’effectuer les dernières mis à jours du Bebop. Pour cela, vous n’avez qu’à vous connecter en Wi-fi celles-ci se feront automatiquement. Lorsque l’application est à jour, il vous faudra vous connecter à votre Bebop Drone. Ce dernier qui est équipé de 2 antennes bi-bande Wi-Fi dispose de son propre réseau en 802.11. Il peut ainsi gérer deux fréquences en 2.4 GHz et 5 GHz en MIMO et selon les performances du réseau, vous avez le choix de sélectionner la fréquence qui sera la mieux adaptée pour le vol de votre drone.

Pour vous connecter à l’appareil, vous avez juste à allumer votre drone via un petit bouton qui se trouve au dos du produit en dessous de la batterie. Vous n’avez plus qu’à rechercher ensuite le réseau correspondant au Bebop Drone puis cliquer sur connecter. Lorsque la connexion au réseau est actif, vous pouvez alors lancer votre application qui synchronisera automatiquement la connexion avec l’appareil. Lorsque vous êtes connecté, vous pouvez voir sur votre smartphone l’image que filme actuellement votre Bebop.

L’application est très bien faite puisque avant de faire décoller votre drone, vous avez de nombreux paramètres que vous pouvez configurer comme : le type de vol (intérieur ou extérieur), le calibrage de votre appareil et de nombreuses autres fonctionnalités.

Une caméra à la pointe de la technologie !

Le Bebop est équipé d’une caméra Fisheye de 14 millions de pixels pouvant faire des photos et vidéos hautes définitions. La caméra qui se trouve au devant de l’appareil est stabilisée numériquement sur 3 axes. Ceci permettant de réaliser de magnifiques prises de vues sans que l’image ne subisse de vibration. Une technologie qui nous a vraiment séduite sur ce nouveau produit.

Pendant le pilotage du drone, la prise en main pour les photos reste toutefois complexe. Ainsi, il vous faudra quelques heures de pilotage pour pouvoir prendre des photos tout en pilotant votre appareil.

Et le pilotage, ça donne quoi ?

La prise en main justement n’est pas évidente lors des touts premiers vols, il faut être « doux » avec votre smartphone ou tablette car votre drone se contrôle suivant l’orientation de ces derniers. Par exemple, si vous orientez trop votre téléphone vers le haut, votre drone va se déplacer rapidement vers le haut.

Il faut alors doser l’orientation mais cela s’apprend vite au fil du temps. Pour piloter votre appareil dans de bonnes conditions, il est important de le calibrer avec l’application avant chaque vol. Les paramètres de vols indiqués sur l’application comme les conditions météos, le vent, etc… sont également à prendre au sérieux. L’appareil est toutefois extrêmement performant et reste très stable même pendant des conditions météos difficiles . La version Bebop Drone à une portée de 200 mètres. Pour pouvoir étendre cette portée, il vous faudra toutefois passer sur la version intitulée Bebop Drone Skycontroller. Le Bebop est également équipé d’un module GPS permettant de l’identifier parfaitement via l’application qui le représente sur une carte par un point bleu. L’appareil peut également retourner à sa position initiale via la fonction RTH (Return To Home) en cas de pertes des commandes ou tout simplement lorsque ce dernier est à cours de batterie. Attention toutefois, le RTH est seulement actif lorsque le drone est à une hauteur minimum de dix mètres.

Ce que nous en avons pensé

Après l’avoir testé pendant plusieurs heures en intérieur comme en extérieur, nous pouvons dire que ce produit est vraiment très performant. Parrot a fait un travail remarquable sur la conception de son nouveau Drone sorti quatre ans après son prédécesseur, L’AR.Drone. On aurait toutefois aimé pouvoir le contrôler via une télécommande dans sa version premier prix. Malgré cela, le pilotage via un smartphone ou une tablette reste très agréable et procure de très bonnes sensations. Le rendu caméra est tout simplement magnifique, grâce à son système de stabilisateur comme pour les photos d’une qualité remarquable.

Les plus :

  • + Design du Parrot Bebop Drone
  • + La stabilité du Bebop Drone
  • + La portée de 200 mètres
  • + La caméra Fisheye de 14 millions de pixels
  • + L’application et sa prise en main
  • + La mémoire interne permettant de stocker les vidéos et photos dans le Bebop Drone
  • + Le GPS intégré
  • + La position RTH (Return To Home) permettant au drone de revenir à sa position de départ en cas de perte des commandes.

Les moins :

  • – L’autonomie de batterie (20 minutes maximum)
  • – La prise en main du pilotage
  • – Le manque d’une notice plus détaillée sur l’utilisation de l’appareil
  • – Le manque d’une télécommande dans la version Bebop Drone

Vos réactions

News Feed