10:12 - vendredi décembre 2, 2016

Rapport de l’OCDE sur la consommation d’alcool : la titubante troisième place de la France !

Mai 17, 2015 5068 Vues Eric F. 2 Commentaires
Crédits Photo : Pixabay
Crédits Photo : Pixabay

L’Inpes s’inquiète fortement de la relation des jeunes avec l’alcool, et dans la foulée, un rapport, loin d’être rassurant lui aussi, émanant de l’OCDE, vient de décerner une médaille de bronze à la France qui se hisse sur le podium des pays où la consommation d’alcool est la plus frénétique, derrière l’Estonie et l’Autriche. Nous consommons ainsi près de 11,8 litres d’alcool par an et par habitant. Des chiffres à vous donner la gueule de bois et qui nous placent au dessus de la moyenne qui prévaut dans les 34 pays membres de l’OCDE soit 9,1 litres par an et par habitant !

L’alcool en France est un phénomène culturel : depuis des temps séculaires, nous sommes pourvus de terres viticoles (avec près de 800 000 hectares voués au culte de Bacchus en date d’aujourd’hui) et le vin que nous produisons est aussi bien consommé chez nous que chez des pays acheteurs séduits par sa qualité avérée ! Mais certains privilégient, faute de moyens financiers, ayant aussi franchi la frontière ténue entre alcool festif et mondain et alcool addictif et sans frein, la quantité toute aussi large dans son offre bas de gamme que la qualité pourtant riche mais hors de coût !

Le secrétaire général de l’OCDE a ainsi tenu ces propos, tirant à juste titre la sonnette d’alarme, dans les colonnes de l’hebdomadaire l’Express : « Le coût pour la société et pour l’économie d’une consommation excessive d’alcool est massif. Ce rapport montre clairement que des politiques, même coûteuses, de prévention de l’alcoolisme sont rentables à long terme et souligne la nécessité pour les gouvernements d’agir d’urgence. » Rappelons que l’alcool peut engendrer des pancréatites et l’inévitable cirrhose (cancer du foie) sur le long terme : le corps trinque et finit par craquer !

Le rapport dénonce plusieurs comportements abusifs : une féminisation explosive de la consommation qui joue au coude à coude avec celle des hommes, les « beuveries express » très en vogue chez les jeunes surfant sur une mauvaise vague qui les fait divaguer avec une ingurgitation massive en un minimum de temps et un risque accru de coma éthylique, des publicitaires qui incitent avec des slogans dédouanant l’alcool de tous méfaits à se servir allègrement ! Rappelons que l’alcool, véritable problème de santé publique, tue chaque année près de 50 000 personnes en France !

Vos réactions

Filed in