3:11 - jeudi décembre 8, 2016

Seine-et-Marne : des lycéens simulent un enlèvement pour faire peur aux passants

Mai 19, 2015 336 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
Photo d'illustration: Creative Commons Wikimédia auteur David Monniaux © 2007

Ce lundi un peu avant 10h, deux joggeurs de Gretz-Armainvilliers ont assisté à une scène hors du commun : ils ont été témoin d’un enlèvement sous leurs yeux. Stupéfaits, les passants qui se trouvaient à proximité ont appelé la police. Quatre jeunes âgés de 17 à 19 ans ont voulu blaguer en simulant un enlèvement près de l’entrée du golf Clément-Ader de Gretz-Armainvilliers. Une mauvaise blague qui les a conduit tout droit en garde à vue au commissariat de Pontault-Combault en Seine-et-Marne.

Pour la mise en scène, les lycéens qui auraient dû se trouver en classe ont mis le paquet. Ils roulaient à bord d’une Peugeot 106 verte quand ils ont aperçu les deux joggeurs, victimes choisies pour leur canular bien flippant. Ils ont alors stoppé la voiture à proximité des deux coureurs, puis trois d’entre eux sont descendus, c’est à ce moment-là que les témoins ont vraiment eu peur. Ils ont vu trois ados rouer de coups une forme mouvante qui se trouvait dans le coffre et tentait d’en sortir sans succès !

Les trois compères sont ensuite remontés dans la Peugeot 106 et ont démarré à toute allure devant les deux joggeurs surpris et choqués qui ont tout de même eu la présence d’esprit de relever la plaque d’immatriculation du véhicule que les forces de l’ordre ont retrouvé un peu plus tard vers 11h30 près du lycée Clément-Ader de Tournan-en-brie. La fouille de la voiture n’a bien sur rien donné, ils ont trouvé un drap blanc, une bouteille d’eau et des bonbons sans grand intérêt pour l’enquête, et ont constaté l’absence d’armes ou de traces de sang laissant penser à un véritable kidnapping.

Ce n’était qu’un simulacre d’enlèvement, les quatre ados voulaient se filmer à tour de rôle dans un faux-contexte de kidnapping et en profiter pour faire peur aux passants. Les policiers les ont relâché sans retenir de charge contre eux mais la leçon de morale reçue pendant l’interrogatoire devrait suffire à les dissuader de remettre en pratique cet acte illégal même pour de faux.

Vos réactions

News Feed