8:57 - jeudi décembre 8, 2016

Digestion : le panda géant se trompe sur toute la ligne avec le bambou !

Mai 21, 2015 459 Vues Eric F. 0 Commentaires
Crédits Photo : Pixabay

Le panda géant (de par son envergure massive et son poids moyen aux alentours de 100 kilos !), mammifère emblématique de la Chine, se nourrit exclusivement de bambou depuis 2 millions d’années, après y avoir goûté il y a 7 millions d’années, et comme Winnie l’Ourson poor le miel, en raffole ! D’omnivore à la base, il est devenu herbivore, ingurgitant jusqu’à 20 kilos de sa plante favorite par jour, pour subvenir aux besoins caloriques de sa bonhommie massive ! Mais un hic majeur vient d’être dévoilé par l’American society for microbiology via une étonnante étude chinoise relayée par Nature : il s’avère que le bambou, ce n’est pas géant pour la digestion du panda géant, qui en pâtit intérieurement !

Bien qu’ayant eu le temps de s’y habituer, le métabolisme du mammifère, est resté inamovible, face à ce changement de régime alimentaire sur le long cours : la cellulose, fibre contenue par le bambou, ne lui sied pas du tout ! L’étude a été réalisée ainsi  : 45 pandas géants, de tout âge, ont été passés au crible d’analyses diverses et pointues pendant un an. Leurs selles ont comparées avec celles d’autres espèces (ours, lions, kangourous, chevaux). La surprise a été de la taille de l’ursidé : les bactéries facilitant l’assimilation de la cellulose, présentes chez les autres herbivores, faisaient la part belle chez lui à des bactéries caractéristiques des carnivores ! De plus, sa flore intestinale varie avec les saisons, ce qui joue évidemment en sa défaveur enfin plus particulièrement à celle de son appareil digestif !

Cette difficulté à digérer feuilles et tiges de bambou explique pourquoi le panda géant passe d’une part beaucoup de temps à en manger (un laps de temps tournant aux alentours 14 heures par jour) et en grande quantité (nous avons cité le seuil maximal plus haut) mais que seulement 17% de celles-ci peuvent être assimilées par son organisme, qui les rejette par des excréments massivement composés de fragments de bambou non digérés. Darwin, et sa fameuse théorie, se serait-il trompé sur toute la ligne ? Pas forcément : le panda géant a développé 42 dents puissantes pour mâcher le bambou et un sixième doigt (« faux pouce ») pour mieux en attraper les tiges ! Les incidences de ce mauvais régime alimentaire sur l’impact démographique et les capacités à se reproduire de cette espèce menacée sont visées !

Vos réactions

Filed in