10:17 - samedi décembre 3, 2016

« Éternels jusqu’à demain » : le troisième album léger de Thomas Dutronc ne sera pas éphémère !

Mai 23, 2015 456 Vues Eric F. 0 Commentaires
url

Thomas Dutronc sera de retour dans les bacs, quatre ans après son dernier opus, ce lundi 25 mai, sous le label Mercury ! Et il a pris un virage musical génialement négocié, son album ayant été enregistré à Londres, avec de ce fait un son plus pop adopté et que nous adoptons nous aussi avec ravissement, à l’image de son premier extrait dévoilé : Allongés dans l’herbe !

C’est son producteur Jon Kelly (aux collaborations fructueuses, avec entre autres Paul McCartney et Kate Bush, dont il peut s’enorgueillir) qui lui a offert également le privilège d’être entouré de pointures musicales émérites ayant déjà collaboré avec par exemple avec Adele ou Jamiroquai pour un enregistrement des plus réussis au top niveau acoustique !

Il n’a cependant ni oublié sa guitare (trois titres de jazz manouche dans l’album) ni la langue de chez nous. Deux reprises réussies de Serge Gainsbourg (Chez les yé-yé) et Léo Ferré (Est-ce ainsi que les hommes vivent ?) sont osées surtout en ce qui concerne le poème de Louis Aragon. Thomas s’offre également un duo avec son papa via le titre Je n’suis personne !

En ce qui concerne ses propres morceaux, bercés de romantisme sans tomber dans le piège du sentimentalisme exacerbé, il nous offre, ménestrel de ce siècle, de très jolies ritournelles, à en ravir les palpitants des amoureux s’éveillant en cette saison printanière : ce troisième album a vraiment de quoi séduire ses fans déjà acquis et d’autres mélomanes à conquérir aisément !

Vos réactions

News Feed
Filed in