Le proviseur adjoint d’un lycée professionnel d’Evry, du nom d’Eric Bongo, a décidé, selon une information du Parisien, de bannir officiellement la pratique du tchip dans son établissement. Ce béninois d’origine a expliqué au quotidien : « J’ai grandi en Afrique, et quand j’étais petit, j’avais interdiction formelle de tchiper les autres. C’est extrêmement vulgaire ».

Cette pratique se caractérise par un bruit caractéristique de succion de la bouche, souvent employé par les femmes, « concentré de dédain » selon la ministre de la Justice Christine Taubira et d’origine créole et africaine. Le tchip a maintenant investi les classes, pour le plus grand désarroi de certains profs, qui se font « tchiper » à la moindre remarque par les élèves.

Le proviseur adjoint d’Evry a expliqué aux élèves, dans un film d’animation plein d’humour, ce qu’était le tchip et pourquoi il fallait s’en débarrasser dans les classes. Son exemple a en tout cas été suivi par d’autres établissements selon Le Parisien, où le tchip est désormais interdit sous peine de punition.

Load More Related Articles
Load More By Sylvie P.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Brigitte Bardot et Rémi Gaillard militent contre l’abattoir d’Alès

C’est une nouvelle vidéo insoutenable sur les conditions d’abattage que Brigit…