10:21 - samedi décembre 3, 2016

Le come-back de Renaud, avec un nouvel album, après un silence de six ans !

Juin 20, 2015 391 Vues Eric F. 0 Commentaires
photo d'illustration micro enregistrement / pixabay
photo d'illustration micro enregistrement / pixabay

Renaud, phénix désiré, sort enfin de son mutisme (son dernier album, en demi-teinte, de reprises de balades irlandaises, intitulé « Molly Malone », remonte à 2009 !) et l’inspiration si capricieuse lui a insufflé, pour notre plus grand bonheur, les paroles de quatorze nouvelles chansons selon notre confrère le Parisien qui a eu l’exclusivité d’une interview du chanteur, accompagné de son frère Thierry, dans le Vaucluse, son nouvel havre, loin des curieux, à L’Isle-sur-la-Sorgue, plus exactement !

Les deux hommes se sont réconciliés après un froid de deux ans et c’est Thierry qui s’avère le plus loquace pour nous éclairer sur le come-back de Renaud dans les bacs cet automne ! Ainsi nous apprenons de sa bouche sûre la confirmation de l’écriture achevée de 14 titres par Renaud lui-même, sans l’aide d’aucun parolier, « qu’il va enregistrer du 15 juillet au 15 août à Bruxelles » ! L’été s’annonce donc studieux et en studio pour le chanteur tout juste âgé de 63 ans depuis le 11 mai dernier !

« Les musiques ont été composées par son bassiste Michaël Ohayon et son gendre, le chanteur Renan Luce, qui a fait quatre musiques » : le tout s’avère d’emblée alléchant pour un public définitivement acquis et conquis par Renaud, en dépit de ses aléas personnels, ayant récemment élu « Mistral Gagnant » meilleur chanson française de tous les temps ! De même « La Bande à Renaud » (350 000 ventes !) a dû tirer Renaud de l’apathie l’affectant et booster son élan créatif !

Nous pouvons citer deux titres pour attiser votre curiosité : le premier est un duo convaincant avec Grand Corps Malade, « La Batterie » , le second, un hommage aux victimes de Charlie Hebdo (donc de ses potes puisqu’il était chroniqueur de l’hebdomadaire satirique), « J’ai embrassé un flic » ! Renaud, nous le voyons, demeure un artiste engagé, comme pour « Manatthan-Kaboul » avec Axelle Red, suite aux attentats du 11 septembre 2001 et les frappes aériennes sur l’Afghanistan !

Un écueil majeur pour l’instant n’entravera pas, l’espère Thierry, le calendrier fixé pour l’enregistrement du disque déjà presque finalisé : il s’agit des effets néfastes, sur sa voix de toujours devenue une voix de tous les jours, de ses conduites addictives à propos desquelles Thierry se veut cependant rassurant : « Trop de cigarettes, trop de Ricard. Il faut d’abord qu’il trouve un ORL. C’est indispensable. Sinon, il va bien » ! Aux oubliettes, Mister Renard ! Docteur Renaud est de retour !

Thierry Séchan : «L’album de Renaud est… par leparisien

Vos réactions

News Feed
Filed in