6:27 - vendredi décembre 9, 2016

Speedrun ou comment devenir SpeedRunner

Juil 12, 2015 523 Vues Fabien L 1 respond
Crédits Photos: Illustration / Pixabay

Grâce à internet et aux plateformes de partage de vidéos comme Youtube ou dailymotion, le jeux vidéo a pris un nouvel essor. Aujourd’hui on trouve une quantité infinie de vidéos concernant le gameplay du dernier jeu sorti, ou sur une partie endiablée en multi sur un COD (Call Of Duty). Au détour d’une vidéo sur les meilleurs Kill Cam, on trouve également du Speedrun. Découverte de ce phénomène qui est très populaire chez les gamers.

Explication

Tout d’abord le Speedrun est accessible à toutes et à tous. Le principe consiste à terminer un jeu le plus rapidement possible. Si vous voulez vous mettre en situation, vous prenez un jeu que vous affectionnez particulièrement et vous essayez d’atteindre la fin en un temps record. Simple vu comme ça, mais sachez que s’il faut quelques heures à un joueur lambda pour terminer Super Mario Bros, un bon speedrunner le fini en moins de 6 minutes.

Une discipline exigeante

Pour devenir un speedrunner il est nécessaire de savoir où on met les pieds. Chaque jeu se présente de façon différente tant par le level design que par ses lignes de codes. Certains joueurs vont exploiter des bugs dans les lignes de codes du jeu ou bien utiliser des mouvements que les développeurs eux-mêmes n’avaient pas prévu. Par exemple le héros de Half Life 2 utilise un fusil anti gravitationnel qui permet au joueur d’attraper des objets. Grâce à une manipulation de certains objets avec un algorithme adéquat le speedrunner pourra passer à travers les murs et ainsi gagner des heures. Si sur le papier la pratique a l’air simpliste, elle demande au contraire une rigueur extrême, un entrainement quotidien et une connaissance parfaite du jeu « runner ». Un exemple parlant est le jeu Miror’s Edge qui est un Parkour géant et dont chaque erreur de trajectoire est punitive.

Les différentes spécialités

Si le joueur a plusieurs possibilités pour battre un record, il est soumis à une organisation du speedrun. En effet il existe 3 types de speedrun, ce qui permet une égalité chez les joueurs concernant les scores puisqu’un speedrunner qui finit un jeu en une seule fois ne peut pas être mis sur le même pied d’égalité qu’un autre qui aurait utilisé des sauvegardes et ainsi garder ses meilleurs passages ou segments. Pour ces raisons, il y a le speedrun multi-segments, le speedrun single segment et le tool-assisted speedrun. Comme leurs noms l’indiquent le multi segments est composé de plusieurs niveaux du jeux qui assemblés vont faire le jeu dans son ensemble. Autrement dit le speedrunner garde ses meilleurs performances pour chaque niveaux. Le single segment quand à lui, est tout simplement l’achèvement du jeu du début à la fin sans recommencements possibles. Pour terminer, le tool-assisted ou TAS permet au joueur d’aller dans les retranchements du jeu et exploiter ses failles en utilisant des outils qui augmentent la vitesse de déplacements par exemple. Pour le speedrun de Portal, le héros se déplace plus vite en reculant, donc le speedrunner fait le jeu en marche arrière finissant ainsi le jeux en moins de 10 minutes, voici une des nombreuses possibilités qui s’offre aux plus perfectionnistes.

A vous de jouer

Le speedrun est une discipline vraiment passionnante à faire et/ou à regarder, de plus elle bénéficie d’une communauté solidaire qui n’hésite pas à dévoiler des astuces pour améliorer les chronos. Si la prochaine fois que vous terminez un jeu vous ne savez plus quoi faire, tentez de devenir un speedrunner.

Un exemple de TAS speedrun :

Vos réactions

News Feed