10:25 - samedi décembre 3, 2016

De la morsure à la nécrose : l’araignée violoniste a déjà sévi trois fois cet été !

Juil 14, 2015 2522 Vues Eric F. 0 Commentaires
Crédits Photo : Pixabay
Crédits Photo : Pixabay

Une araignée originaire d’Amérique du Nord, la Loxosceles reclusa ou plus poétiquement « araignée violoniste » ou « recluse brune » sévit dans un périmètre restreint pour l’instant en France, où elle aurait été repérée aux débuts des années 2000, à savoir la région du Languedoc-Roussillon, mais une extension de son habitat est à craindre, comme par le passé et encore actuellement pour le moustique-tigre ou le frelon asiatique : cette incursion en France d’espèces dites exotiques pose de réels difficultés pour les éradiquer d’autant que sur le long cours elles soulèvent des problèmes de santé publique ! Leur adaptation facile à notre climat et à notre écosystème est des plus impressionnantes !

Si elle n’est pas mortelle pour l’homme, ses morsures douloureuses peuvent engendrer des nécroses impressionnantes, de par leur taille et leur rapidité à attaquer les tissus ! Trois jeunes femmes du sud de la France ont en fait l’amère expérience, en enfilant simplement un vêtement ou se trouvait l’arachnide qui a réagi sur la défensive (cette araignée mesure un centimètre et demi et n’est pas d’un naturel agressif) avec une piqûre systématique pour l’avoir dérangée ! Deux ont été contraintes à une opération au CHU de Montpellier car leur blessure a entraîné des complications d’une gravité à ne pas négliger, selon le Midi Libre ! Il est à noter cependant que chaque individu réagit différemment au venin qui peut s’avérer tout aussi bénin pour les uns que dangereux pour les autres !

L’échelle grandissante en ce qui concerne les symptômes consécutifs à une morsure de l’araignée violoniste, que l’on ne souhaiterait pas même à son pire ennemi, est la suivante, si vous êtes sujets à y être sensibles : ressenti s’accentuant d’une douleur violente, apparition de plaques rouges tout autour de l’endroit de la piqûre, et sans parade médicale des plus urgentes pour y faire face, plaie nécrosée en moins d’une semaine et appelée à l’être davantage ! L’intervention chirurgicale est alors obligatoire pour retirer les tissus endommagés et malheureusement vous avez de grandes chances de repartir avec une cicatrice en souvenir, d’une ampleur variable (jusqu’à dix centimètres pour l’une des victimes recensées), qui vous rappellera ce concert privé à jamais !

Vos réactions

News Feed