10:26 - vendredi décembre 9, 2016

Corrèze : les buralistes en colère neutralisent les 13 radars du département

Juil 20, 2015 245 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
Radar Fixe / Créatives Commons

En Corrèze, les buralistes ont choisi d’exprimer leur colère de commerçants floués dans la nuit de dimanche à lundi, en neutralisant tous les radars du département. Pour ce faire, les vendeurs de tabac ont utilisé des sacs en plastique qu’ils ont scotchés sur les radars. Pour les automobilistes qui passaient à proximité, pas de flash mais de la lecture avec des slogans différends et variés comme « Normes, interdits…Arrêtez d’emmerder les français », « Supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme » ou encore « Non au paquet neutre, non au paquet à 10 euros ».

D’après Frédéric Vergnes, président de la chambre syndicale des buralistes de la Corrèze, interrogé par le Parisien, les « masques blancs » apposés sur les radars automatiques représentent les « buralistes génériques », un signe fort pour « protester contre le paquet générique ». Il précise les raisons de cette action inédite :

   « En nous attaquant aux radars, nous voulons toucher les rentrées fiscales de l’État ».

Il explique que cette protestation participe à aider les buralistes « en milieu rural qui n’ont pas beaucoup d’armes pour réagir » face à la baisse de leurs chiffres d’affaires et au trafic de cigarettes qui augmentent encore et toujours. Un fumeur français préférera faire quelques kilomètres et passer la frontière pour obtenir des cigarettes moins chères plutôt que perdre un quart de son salaire en achetant des cigarettes en France.

La veille une action du même type a été menée en Gironde, et d’autres pourraient advenir dans différents départements de France. Depuis mi-juin, la Confédération des buralistes se mobilise pour freiner le gouvernement qui prévoit l’instauration du paquet de cigarette neutre. Une bataille où les buralistes ne partent pas gagnants, de mêmes que les fumeurs qui sont au nombre de 16 millions, d’après Tabac info service. Les députés ont adopté en avril, cette nouvelle règle tant contesté qui impose à partir de mai 2016, la vente exclusive de paquet neutre.

Un petit espoir existe tout de même pour un sixième des français. les sénateurs ne se sont pas encore prononcés. Ils pourraient rejeter le texte et le renvoyer dans les mains des députés, la décision des sénateurs sera connu le 22 juillet. Date à laquelle, les buralistes de France se mobiliseront à Paris pour tenter de stopper le gouvernement qui n’a jusqu’à présent cédé qu’une seule fois, avec l’écotaxe qui a été supprimée grâce à la forte mobilisation des français qui n’ont pas hésité à démolir les portiques.

Vos réactions

Filed in