3:18 - jeudi décembre 8, 2016

Pontarlier : l’acte de cruauté gratuite d’un retraité qui jette une portée de sa chatte par sa fenêtre !

Juil 23, 2015 291 Vues Eric F. 0 Commentaires
Crédits Photo : PIxabay

Un retraité de Pontarlier s’est illustré récemment en faisant preuve d’une cruauté envers les animaux abjecte et un déni total de leurs cinq sens en éveil ne les rendant pas insensible au sort funeste qu’il leur réservait ! Le propriétaire il n’a jamais souhaité stériliser sa chatte, opération des plus banales et demandées en clinique vétérinaire ! Et plutôt que de chercher, par exemple, des maîtres adoptifs, il avait employé une méthode des plus radicales pour se débarrasser de chatons attendrissants, ne s’embarrassant d’aucun scrupule, il a tout bonnement jeté une portée entière par la fenêtre de son appartement !

Cette chute vertigineuse de trois étages n’est pas passée inaperçue : ainsi, une passante compatissante a trouvé quatre chatons, devant la vie sauve grâce à un buisson ayant amorti leur descente aux enfers comme une sorte d’airbag naturel dévoile Est Republicain! Une prise en charge rapide chez un vétérinaire, réflexe empathique de l’unique témoin de ce drame très impliquée émotionnellement, n’a hélas pu accoucher que d’une euthanasie généralisée ! Les chatons avaient un double handicap insurmontable : d’une part, leur période de sevrage n’était pas achevé et aucun d’entre eux n’avait de propriétaire attitré et attentionné ! Comment peut-on imaginer tel acte de barbarie presque en toute impunité !

Nous avons dit « presque » en ce qui concerne l’impunité car notre amoureux des chats est désormais non dans des griffes félines mais dans celle de la justice ! Il a une nouvelle fois brillé par sa bêtise lorsque la dame, ayant tout tenté pour la survie des quatre chatons, s’est présentée à son domicile, pour une leçon de morale justifiée selon elle : il a tout simplement sorti une arme (imitation fort heureusement) pour l’intimider et cette dernière a porté plainte, dans la foulée, au commissariat de Pontarlier ! L’homme a été auditionné mardi par la police. Il sera jugé au tribunal correctionnel de Besançon ! Chefs d’accusation à son encontre : menaces à l’égard d’autrui et actes de cruauté sur animaux !

Vos réactions

Filed in