10:33 - vendredi décembre 9, 2016

Grande-Bretagne : le Lord « sexe et cocaïne » est en danger

Juil 27, 2015 337 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
Capture Youtube / BanTheBBCHD

Le Lord John Buttifant Sewel est dans la panade. Dimanche, le journal britannique The Sun a publié des photos de cet homme politique anglais entrain de sniffer de la cocaïne en présence de deux femmes qui seraient des prostituées, le journal a même publié un chèque signé par le Lord, l’une des deux prostituées à bien renseigné le tabloïd, à tel point que l’ancien ministre du Travail a du démissionner de son poste actuel de président adjoint de la chambre des lords britanniques.

D’après Le Parisien, Lord Sewel est membre à vie de la Chambre des Lords car la Reine l’a anobli. Il a pourtant contribuer à mettre en place un code de conduite pour les 780 Lords qui leur demande d’agir « avec altruisme, intégrité, sens des responsabilités, transparence et honnêteté ».

Cet homme a démissionné, il ne fait plus partie de la direction de la Chambre des Lords mais il a toujours sa place à vie au sein du parlement. Cet écart de conduite mémorable n’a pas fait plaisir en Grande-Bretagne, en particulier au sein de son institution politique. La présidente de la Chambre des Lords, la baronne Francès D’Souza a demandé l’ouverture d’une enquête le plus rapidement possible pour faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé pendant cette soirée.

De nombreuses voix anglaises se sont fait entendre, elles réclament l’exclusion totale du Lord John Sewel, de 69 ans. Si la Reine devait se prononcer en faveur de son renvoi, ce serait une première dans l’histoire des institutions britanniques. Il n’est pas impossible que cela arrive, selon le Parisien et les médias anglais, une plainte sera bientôt déposée à son encontre. La détention de cocaïne est punie de sept ans de prison en Grande-Bretagne.

Vos réactions

Filed in