1:15 - dimanche décembre 4, 2016

Côte d’Azur : le roi saoudien Salmane écarte une femme CRS de sa plage réservée aux hommes !

Juil 29, 2015 378 Vues Eric F. 0 Commentaires
Crédits Photo : Wikipédia
Crédits Photo : Wikipédia

Les couacs s’enchaînent décidément à propos des tribulations du roi saoudien Salmane, pour un passage remarqué, mais non remarquable, sur la Côte d’Azur, avec une halte dans sa villa idyllique, au luxe ostentatoire, de Vallauris (département des Alpes-Maritimes), située entre Cannes et Juan-les-Pins, où il a posé ses bagages, que l’on imagine surnuméraires, depuis samedi dernier !

En l’espace de quelques jours, ponctués d’incidents fâcheux, dont nous sommes loin d’être familiers, concernant notamment le privilège octroyé, au roi Salmane, d’avoir un accès privilégié et même intégralement réservé, à la plage de la Mirandole, publique en temps normal et privatisée depuis sa requête exaucée, par arrêté préfectoral.

Selon Marianne, une femme CRS en charge de la surveillance, avec un professionnalisme que beaucoup de collègues masculins peuvent lui envier, de la villa du roi Salmane, a été priée instamment par une personne commissionnée pour ce fait, de quitter les lieux, pour ne pas déranger les hommes s’adonnant, à part, aux joies de la baignade !

Ce privilège presque régalien, toujours selon Marianne, au sein d’une démocratie comme la nôtre, aux racines ancestrales et solides, d’accorder le bénéfice à un seul homme, le roi Salmane, et ses courtisans, d’avoir l’accès à une plage dont tous les estivants voudraient profiter, a engendré un tollé chez les riverains : Une pétition en ligne avait réuni plus de 140 000 signatures mardi midi !

Le roi Salmane ne peut pas tout se permettre, bien entendu, dans notre nation où la laïcité et l’égalité sont deux principes fondamentaux de la République. Cependant, sa visite, loin d’être une escapade solitaire (une suite conséquente l’accompagne) est une véritable manne financière pour l’économie locale : nombreux sont ceux qui s’en frottent les mains et sont prêts à faire des concessions.

Vos réactions

Filed in