10:19 - vendredi décembre 9, 2016

Un vaccin contre Ebola efficace à 100% !

Août 2, 2015 231 Vues Sylvie P. 0 Commentaires
Wikimedia.org/Creative Commons

Le Dr Sakoba Keita, coordonnateur de la lutte contre Ebola en Guinée Conakry, a annoncé ce vendredi lors d’une conférence de presse qu’un vaccin contre Ebola avait été découvert. Et selon lui, il serait efficace à 100% contre la maladie !

Le médecin s’est exprimé en ses mots, d’après le site afrik.com : « voici tombé aujourd’hui les résultats de ce vaccin qui nous a annoncé une efficacité de 100 pour cent. Le vaccin a assuré une protection aux 4 000 Guinéens qui ont reçu la dose. Comme vous le savez, l’essai vaccinal en Guinée a porté sur deux groupes. Il y avait un premier groupe qui avait reçu la vaccination immédiate et un deuxième groupe qui se faisait vacciner après les 21 jours. Comme on l’a toujours souligné, la période d’incubation du virus est de 21 jours. Donc vacciner quelqu’un après l’exposition des 21 jours signifiait laisser du temps pour voir s’il était infecté et commençait à développer la maladie. Pour le groupe qui avait été vacciné immédiatement on n’a eu aucun cas d’Ebola qui s’est révélé. Cependant parmi le groupe qui a reçu une vaccination retardée, il y a eu 16 personnes qui ont développé la maladie. C’est cela qui a été publié ce matin par le comité de l’OMS pour approuver la validité de ce vaccin et son efficacité ».

Les Guinéens, bien que sceptiques, reprennent donc espoir. D’autant plus que les résultats prometteurs de ce vaccin ont été confirmés par le Dr Bertrand Draguez, directeur du département médical de « Médecin sans frontières« . Il a en effet confié que « les données disponibles indiquent que l’efficacité de ce vaccin est de 100 pour cent. Les premiers essais de ce vaccin appelé « Rvsv-EBOV », menés conjointement par l’OMS, MSF, l’Institut norvégien de la santé publique et les autorités guinéennes ont débuté en mars 2015. L’engagement de MSF dans ces essais cliniques est important puisque l’ONG a administré le vaccin à plus de 1 200 staff de première ligne travaillant en Guinée, dont les médecins, des infirmiers, des paramédicaux, des laborantins ». Une campagne d’injections de ce vaccin pourrait donc mettre fin à l’épidémie qui fait rage en Afrique de l’Ouest et qui a tué plus de 11.200 personnes essentiellement en Sierra Leone, Guinée et Liberia depuis décembre 2013.

Vos réactions

Filed in