10:41 - vendredi décembre 9, 2016

Une grosse tempête de sable sévit au Proche-Orient

Sep 8, 2015 268 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
Crédit photo : Créative Commons Wikipédia

Ce n’est surement pas par hasard qu’autant de migrants sont arrivés en Europe ces dernières semaines. Savaient-ils une tempête de sable géante menaçait de frapper ? Depuis lundi, les habitants des pays du Proche-Orient se couvrent le visage pour sortir ou se terrent en attendant qu’un temps calme revienne. Liban, Jordanie, bande de Gaza, Israël, et Syrie, autant de pays qui subissent les effets de la poussière.

Le ciel est plongé dans une pénombre ensablée tandis que les peuples touchés tentent de se protéger de la chaleur suffocante et du sable qui envahit tout. Le Liban a déclaré l’état d’alerte et demandé à la population sensible de ne pas sortir. Le gouvernement a fait état de 750 cas d’affections respiratoires causées par la tempête et annonce le décès de deux femmes dans la région de Békaa. Des camps de réfugiés syriens se trouvent dans cette région où la tempête a frappé fort, six syriens ont perdu la vie ces deux derniers jours.

Elle devrait se calmer mercredi soir d’après les services météos locaux. D’après Le Point, cette tempête est exceptionnelle à cause de sa « densité » pendant cette période de l’année. D’habitude, le Khamsin, vent brulant qui souffle dans le désert, frappe deux ou trois fois le Liban mais pendant le printemps (mars, avril).

Et pendant ce temps-là… Le gouvernement français envoie des rafales en Syrie :

L’État français a décidé de s’informer sur Daesh et ses forces en envoyant des rafales espionnées leurs fiefs. Ce mardi matin, deux rafales ont décollé de la base française du Golfe arabo-persique, pendant six heures ils ont survolé la zone. La tempête ne les a apparemment pas empêché de mener leur mission à bien même s’ils ne devaient pas voir grand chose.

D’autres missions de reconnaissance sont prévues, elles ont pour but d’observer et cibler les points stratégiques de Syrie. Jusqu’à présent, la France refusait d’intervenir dans ce pays préférant contenir l’avancée de Daesh en Irak. Il semblerait que la position du gouvernement ait évolué sur ce point, les attentats s’étant multiplié en Europe. Il est fort possible que la France passe à l’offensive dans les semaines à venir en envoyant des avions en Syrie pour bombarder les islamistes.

Vos réactions

Filed in