3:23 - lundi décembre 5, 2016

Snowden est de retour sur Twitter et dans les médias avec les « Schtroumpfs »

Oct 6, 2015 353 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
Crédit photo : Créative Commons
Crédit photo : Créative Commons

Edward Snowden, l’ex-espion de la NSA devenu célèbre quand il a dévoilé en 2013, les documents officiels attestant d’une mise sur écoute mondiale par la NSA. Vis à vis du droit américain, il a commis un crime qui pourrait lui couter 30 ans de prison alors il s’est exilé en Russie. En août 2014, les autorités russes autorisaient l’ancien agent à rester trois années de plus mais ce n’est pas le souhait d’Edward Snowden.

Le 29 septembre, il est de retour sur le réseau social Twitter, il ne s’abonne qu’à un seul compte, celui de la NSA. L’ex-agent est toujours au front et reçoit dans la foulée le soutien de plus d’un million d’abonnés, sa boite mail est surchargée avec 47 Go de mails. Ce qui ne l’empêche pas pour autant d’avoir la nostalgie de son pays. Lors d’une interview à la BBC lundi soir, il a expliqué avoir contacté le gouvernement américain plusieurs fois pour lui proposer son retour en prison.

D’après le Guardian, qui a eu accès à l’intégralité de l’interview, il aurait « offert au gouvernement à plusieurs reprises d’aller en prison » mais il n’a pas reçu de réponse. Il se trouve déjà chanceux d’avoir échappé à la torture :

« Pour le moment, ils ont dit qu’ils ne me tortureraient pas, ce qui est un bon début. Mais on est pas allés beaucoup plus loin. »

Cela ne l’empêche pas d’être actif puisqu’il est membre de la  « Freedom of The Press Foundation », une organisation non gouvernementale et internationale qui soutient et finance les activités publiques centrées sur la liberté d’expression et la liberté de la presse.

Le 5 octobre, il révèle l’existence du programme d’écoute britannique nommé Schtroumpfs

D’après Edward Snowden, l’agence d’écoute du Royaume-Uni appelée GCHQ utilise le système Schtroumpfs, capable de prendre le contrôle à distance de tous les téléphones portables. Interrogé par les journalistes de la BBC, lors de son passage dans l’émission « Panorama ».

Il  a expliqué le fonctionnement de certaines catégories de Schtroumpfs : le Schtroumpf rêveur éteint et rallume le portable sans que l’utilisateur ne le sache, le Schtroumpf curieux enclenche un micro et peut tout écouter, le Schtroumpf traqueur géo-localise un individu avec précision ou encore le Schtroumpf paranoïaque qui permet aux utilisateurs du programme de le protéger en empêchant le propriétaire du téléphone ou un réparateur de le supprimer.

 

Vos réactions

Filed in