11:32 - vendredi décembre 9, 2016

Le Grand 8 : Philippe Tesson agacé par une question d’Hapsatou Sy hausse le ton !

Mai 23, 2016 221 Vues Audrey A. 0 Commentaires
Ambiance tendu entre l'écrivain Philippe Tesson et la chroniqueuse Hapsatou Sy / Capture D8
Ambiance tendu entre l'écrivain Philippe Tesson et la chroniqueuse Hapsatou Sy / Capture D8

Ambiance tendu entre l’écrivain Philippe Tesson et la chroniqueuse Hapsatou Sy / Capture D8

Invité sur le plateau du Grand 8 ce lundi 23 mai, le journaliste Philippe Tesson est venu présenter le Boeuf sur le toit, un cabaret musical. L’homme s’est très vite emporté contre une chroniqueuse à la suite d’une question concernant sa fortune. 

Philippe Tesson n’a pas l’habitude de se forcer et de faire semblant lorsque quelque chose ne lui plait pas. L’animatrice Hapsatou Sy en a a fait les frais ce matin sur D8. Quand cette dernière lui pose une question a propos de sa fortune et de ce qu’il compte léguer à ses enfants, l’intellectuel n’a visiblement pas apprécié et s’en est pris à la jeune femme. « Vous êtes une mauvaise journaliste! » lui lance-t-il « Je ne suis pas journaliste! Je suis animatrice! » réplique alors la chroniqueuse.

Hapsatou Sy plutôt amusée par la réaction de l’invité, a alors tentée de reformuler sa question. « Ce que je voudrais savoir c’est si vous avez envie de les céder plutôt votre fortune, ou plutôt la culture et l’image de la carrière que vous avez eu, à vos enfants. » Philippe Tesson essaye de répondre à sa question sur un ton quelque peu excédé « En tout cas je compte pas vous le léguer! »  avant d’expliquer qu’il voulait continuer à faire profiter ses proches et ses amis et à « jouir de la vie« . Puis il finit son explication en insultant la chroniqueuse. « Vous savez quoi, je compte continuer à vivre et je vous emmerde« .

On peut dire que Philippe Tesson a été irrité par la question d’Hapsatou Sy et a bien tenu à lui faire comprendre. Mais ce n’est pas la première question qui l’a mis en colère dans l’émission, puisque le journaliste c’était déjà échauffer face à une question d’Aida Touihri.

Vos réactions