Une blague au sujet des Portugais qui passe mal sur BeIN Sports / Capture BeIN Sports
Une blague au sujet des Portugais qui passe mal sur BeIN Sports / Capture BeIN Sports

Ce jeudi 30 juin 2016 aux alentours de 23h30, l’équipe du Portugal est parvenu à sortir de l’Euro l’équipe de Pologne lors de la séance de tirs au but après un score de un partout, assurant une place en demi-final pour l’équipe de la Seleção.

Quelques heure avant la rencontre entre les deux équipes, la chaîne BeIN Sports qui est également partenaire de cet Euro2016 et qui diffuse plusieurs matchs de la compétition s’est un peu laissée allée dans sa matinale.

La chaîne a posé un sondage ironique un peu douteux qui visait principalement les portugais à suite aux suggestions qui étaient proposées parmi cette question : – Que va-t-il se passer ce soir à Marseille ?

  • Les Portugais vont faire le ménage
  • Les Polonais vont trinquer grave
  • Le Portugal va se heurter à un mur
  • Brandade de morue sur le vieux port

La présentatrice de la matinale a tenu à préciser « Alors je tiens à préciser pour nos téléspectateurs que je ne suis pas du tout responsable des réponses (…) C’est notre chef d’édition qui est Portugais qui s’est permis cette petite phrase… ce cliché. comme elle l’explique. »

La chaîne vivement critiquée présente ses excuses !

Suite à cette blague peut appréciée par de nombreux téléspectateurs qui se sont plaints sur les réseaux sociaux dont plusieurs sont d’origine portugaise, la chaîne BeIN Sports qui a été jointe par le site Buzzfeed.com a présenté ses excuses dans un mail adresse à nos confrères.

«beIN SPORTS présente ses sincères excuses à toute personne qui a pu se sentir offensée par le sondage maladroit et malheureux qui est apparu ce matin et qui n’avait pas sa place sur les antennes de beIN SPORTS

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Jérémy R.
Load More In Télévision

Découvrez aussi

«La famille à remonter le temps » Retour dans les années 70 sur M6

Après avoir passé une semaine complète dans les années 80, une famille tente désormais l&r…