7:42 - lundi décembre 5, 2016

Megaupload de retour : La surprise de Kim Dotcom pour ses anciens abonnés !

Juil 11, 2016 217 Vues Jérémy F. 0 Commentaires
Le logo de Megaupload
Le logo de Megaupload
Le logo de Megaupload

Le logo de Megaupload

Le célèbre site de téléchargement « Megaupload » fermé il y a cinq ans par le FBI le 19 janvier 2012 pourrait bel et bien ré-ouvrir ses portes. C’est en tout cas ce qu’a annoncé ce dimanche 10 juillet Kim Dotcom, son créateur.

C’est au travers d’un message posté sur twitter que Kim Dotcom a fièrement annoncé le retour de son site de téléchargement ayant connu un succès sans précédent lorsqu’il était en ligne de 2005 à 2012.

« Megaupload revient sur 20 janvier 2017, le 5e anniversaire du raid. Il sera mieux que l’original, et il se sentira comme à la maison. » peut-on lire.

Kim Dotcom, dont une grande partie de sa fortune a été saisie par les autorités, mise tout sur sa nouvelle version de « Megaupload » d’autant plus que ce dernier est en liberté sous caution. Un risque de plus pour celui-ci qui n’est pas prêt d’en finir avec la justice américaine. Réponse donc le 20 janvier 2017…

Et l’homme qui sait y faire dans la communication a également posté un message dans lequel  il déclare que « la plupart des anciens comptes enregistrés sur la première version de Megaupload seront réactivés d’office en compte premium. Soit près de 100 millions d’utilisateurs« . Visiblement, Kim Dotcom sait fidélisé ses clients. Il ajoute également que ces derniers devraient recevoir un mail pour leur annoncer cette bonne nouvelle.

Megaupload, un succès sans précédent !

Le site permettait de pouvoir stocker n’importe quel type de fichier (non contrôlé) d’une limite de 1 Go. Ce dernier était surtout connu pour y héberger des films, musiques, séries-tv, des œuvres partagées illégalement pour n’importe quel type de personne.

Finalement, après avoir été accusé par la justice américaine de violer les lois sur le copyright, Megaupload avait été interrompu subitement par les autorités américaines le 19 janvier 2012.

Vos réactions