7:01 - mardi novembre 21, 2017

Des journalistes du “Quotidien” violemment expulsés par la sécurité pendant un déplacement de Marine Le Pen !

1828 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Un journaliste du Quotidien se fait violemment expulser / Capture Huffington Post

Ils se sont fait violemment secouer ! Des journalistes de l’émission ” Quotidien ” qui étaient présents ce mercredi au Salon des entrepreneurs pour approcher la candidate Marine Le Pen afin de lui poser quelques questions n’ont pas été les bienvenus.

Lorsque le reporter Paul Larrouturou a tendu son micro à la candidate à la présidentielle Marine Le Pen, plusieurs agents de sécurité ont immédiatement demandé au journaliste ainsi que son équipe de sortir. Ces derniers se sont fait raccompagner à la sortie du bâtiment par deux agents de la sécurité mais la situation a rapidement dégénéré.

Le ton est très vite monté entre les journalistes et les deux agents qui expliquent avoir été accrédités pour l’évènement et qui n’ont donc pas à être sortir de cette façon. « Vous connais­sez la liberté de la presse, messieurs ? J’ai posé une ques­tion, je suis accré­dité » explique Paul aux deux vigiles avant que la situation ne s’envenime à nouveau et que le caméraman soit à son tour pris à parti par les agents.

Le FN n’a pas eu d’ordre d’écarter les journalistes de l’évènement

Selon le Huffington Post, qui a contacté le service de presse du FN après l’incident, le service assure “qu’aucune consigne n’a été passée“. Ce dernier explique que les deux agents faisaient partie du “service d’ordre du Palais des Congrès” et non de la protection rapprochée de Marine Le Pen.

Sur les images filmées d’un côté par la caméra du HuffPost et de l’autre par le caméraman de Quotidien, les journalistes sont bousculés par les deux vigiles et plusieurs échanges ont lieu entre ces derniers avant qu’une femme ne vienne stopper l’incident.

Vos réactions

News Feed