1:17 - lundi novembre 20, 2017

Dossier Tabou : Bernard de La Villardière fume un joint avant de montrer ses réactions au volant d’une voiture !

246 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Bernard de la Villardière en train de fumer un joint dans Dossier Tabou / Capture M6

Dans son nouveau numéro de Dossier Tabou diffusé ce lundi soir sur M6, le journaliste Bernard de La Villardière s’intéressait aux effets du cannabis. 

Alors que dans quelques mois se tiendra le premier tour des élections présidentielles, plusieurs des candidats à la présidentielle pour 2017 sont pour la légalisation du cannabis. C’est le cas de Jean-Luc Mélanchon (Candidat de La France insoumise) et de Benoît Hamon (Candidat du Parti socialiste).

L’émission  » Dossier Tabou  » de Bernard de La Villardière s’est intéressée à ce sujet qui divise les français sachant qu’ils sont 1.4 millions de consommateurs réguliers (les consommateurs réguliers fument au moins dix fois par mois).

Fumer un joint et les premiers effets se ressentent déjà !

Le journaliste de M6 n’a pas hésité à fumer un joint pour s’essayer à une petite expérience, à savoir évaluer ses propres réflexes en conduisant un véhicule sur un circuit automobile après avoir consommé du cannabis. Et l’expérience va très rapidement s’avérer très concluante car avant de fumer le joint, un médecin expert judiciaire qui évalue ses capacités lui demande de réaliser quelques petits exercices afin de mesurer son équilibre ainsi que son orientation avant la prise de stupéfiant. Des exercices que le journaliste va maîtriser sans problème jusqu’à les réitérer après la prise de cannabis. Sauf que cette fois-ci, les résultats sont beaucoup moins convaincants car le comportement de Bernard est totalement différent.

Et surtout lorsque ce dernier se met au volant d’un véhicule afin de tester les effets que peuvent avoir la prise de stupéfiants sur sa conduite. Des effets qui se font aussitôt ressentir auprès du journaliste qui ne maîtrise pas correctement sa voiture, obligé de se faire reprendre par l’instructeur quand Bernard manque de peu de renverser un mannequin sur la route, celui-ci n’ayant pas assez jaugé les notions de vitesse.

Vos réactions