2:32 - mardi novembre 21, 2017

Attentat sur les Champs-Élysées : “L’assaillant a fait feu avec une Kalachnikov” selon le procureur de la république

232 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Champs-Elysées un policier
Illustration d'un policier / Pixabay

Ce jeudi soir, la police a particulièrement été visée après l’attaque survenue sur les Champs-Élysées à Paris.

Peu après 20h00, un individu a ouvert le feu sur un car de police stationné au niveau du 102 avenue des Champs-Élysées, tuant l’un des policiers et en blessant deux autres. Les fonctionnaires de police ont riposté et l’assaillant a été tué. Au cours de la fusillade, une touriste a été légèrement blessée par des éclats de projectiles.

La police est en deuil !

Le gardien de la paix décédé était âgé de 37 ans. L’un des deux policiers blessé est toujours hospitalisé. Il a été opéré dans la nuit et ses jours ne sont plus en danger mais il reste sous surveillance. Le second policier blessé légèrement au cours de la fusillade a pu quitter l’hôpital. François Hollande accompagné de son premier ministre Bernard Cazeneuve s’est rendu discrètement au chevet de la victime cette nuit à Paris.

Qui est Karim Cheurfi : l’auteur de l’attaque

Quelques heures après l’attaque survenue sur les Champs-Élysées, le procureur de Paris, François Molin s’est rendu sur les lieux afin d’y tenir un premier point presse. Point presse au cours duquel, ce dernier a annoncé que l’identité de l’assaillant était «connue». Il n’a toutefois pas souhaité révéler aux médias l’identité de ce dernier. Selon le Parisien qui cite une source proche de l’enquête, la carte grise du véhicule retrouvée sur les lieux serait au nom de Karim C.. L’homme âgé de 39 ans aurait été condamné à 20 ans de prison en 2003. Sa peine de prison avait été revue et réduite à cinq ans en 2005 comme le relate le quotidien.

Une perquisition a été menée cette nuit au domicile de l’individu situé à Chelles, en Seine-et-Marne. Depuis mars, celui-ci était visé par une enquête terroriste par la DGSI. L’homme n’était toutefois pas “fiché S” et ne présentait aucuns signes de radicalisation selon la chaîne d’information BFMTV.

Le procureur de la République, François Molin devrait tenir une nouvelle conférence de presse en fin d’après-midi afin de donner plus de précisions sur le profil de l’assaillant qui se dessine petit à petit.

Champs-Élysées : François Molin prend la parole et donne plus de précision sur le terroriste !

Le procureur François Molin a tenu une conférence de presse en fin d’après-midi ce vendredi soir afin de donner plus de détails sur l’identité et le profil du terroriste.

Hier, sur l’avenue des Champs-Elysées, un policier a payé de sa vie, la mission de protection qu’il assurait, tombant sous les balles d’un terroriste. Ce dernier événement dramatique si je crois l’humilité dont nous devons toujours et encore faire preuve malgré la mobilisation et l’engagement total de tous les acteurs de la lute anti-terroriste.” explique le procureur avant d’avoir une pensée émue pour les proches du fonctionnaire de police mort cette nuit dans l’exercice de ses fonctions ainsi que pour ses coéquipiers, blessés ou fortement choqués.

Le procureur est ensuite revenu sur le déroulement des faits en confirmant que “l’assaillant a fait feu avec une Kalachnikov en direction de la vitre conducteur du car de police, atteignant mortellement de deux balles à la tête le fonctionnaire de police âgé de 37 ans qui était installé derrière le volant“. François Molin explique ensuite que “l’assaillant aurait ensuite contourné le car de police et a tiré à plusieurs reprises sur des policiers qui se trouvaient en faction devant l’office de tourisme de Turquie. Un fonctionnaire de police âgé de 34 ans qui se trouvait à l’arrière du camion a été grièvement blessé sans que son pronostic vital soit engagé et un troisième fonctionnaire de police âgé de 31 ans a été lui légèrement blessé” avant d’expliquer “qu’une passante a été très légèrement blessée au pied, victime d’éclat de balles“.

Le procureur parle ensuite du profil de Karim Cheurfi

Les premières constatations ont permis d’identifier rapidement l’auteur des faits après la découverte de ses papiers d’identité corroboré par ses empreintes digitales identifiées comme étant Karim Cheurfi, né le 31 décembre 1977 à Livry-Gargan dans le département de la Seine-Saint-Denis.” comme le déclare François Molin.

D’autres services de police étaient visés par l’assaillant

Un morceau de papier découvert a proximité du corps de Karim Cheurfi qui serait tombé de sa poche comportait un message manuscrit défendant la cause de Daesh. Au cours des investigations, d’autres morceaux de papiers ont été retrouvés entre les deux sièges du véhicule de l’individu, des morceaux qui comprenaient plusieurs adresses de plusieurs services de police.

Les enquêteurs ont également trouvé dans le coffre du véhicule, un grand sac de sport noir contenant un fusil à pompe, des munitions de calibre 12, deux gros couteaux de cuisine, un sécateur ainsi qu’un coran comme l’a précisé en conférence de presse le procureur de la République.

Vos réactions