11:46 - vendredi novembre 17, 2017

Cyberattaque : WanaCrypt risque de semer encore la pagaille ce lundi

510 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
cyberattaque

Voilà maintenant près de 48 heures, qu’une gigantesque cyberattaque a plongé le pays dans le chaos et notamment de nombreuses sociétés Françaises comme le constructeur Renault qui a été contraint de fermer plusieurs de ses sites à la suite du virus qui contamine les systèmes informatique. Si l’attaque est survenue en ce début de weekend, de nombreux salariés ignorent être contaminé et ce lundi risque d’être une journée particulièrement angoissante pour les nombreux services informatiques.

Une puissante attaque informatique survenue ce vendredi a paralysé plusieurs pays et causé de nombreux problèmes au sein de plusieurs grands groupes dont le constructeur  de véhicules automobiles français Renault, le groupe américain FedEx ou encore touché des hôpitaux britanniques. Et les chiffres récemment publiés par Europol sur le Figaro n’ont pas de quoi être rassurants puisque ce ne sont pas moins de 150 pays qui ont été impactés par ce virus et 200.000 victimes touchées par cette cyberattaque.

Qui est ce “rançonlogiciel” WanaCryptor 2.0 qui terrorise la planète ?

Depuis ce vendredi ,un logiciel baptisé WanaCryptor 2.0 s’invite sur les systèmes d’exploitations de Microsoft Windows avant de bloquer ces derniers avec un joli message demandant à son utilisateur de payer une certaine somme d’argents pour que ces derniers puissent accéder à leurs fichiers.

Ce virus que l’on nomme “ransomware” (rançonlogiciel) crypte en effet les fichiers présents sur le système d’exploitation, rendant l’utilisation de ces derniers impossible. Un message intempestif apparaît en permanence sur la session Windows de l’utilisateur, lui demandant de payer. La somme demandée pour ce nouveau logiciel est de 300 dollars et bien entendu tout cela est une arnaque. Une arnaque qui semble fonctionner puisque de plusieurs personnes se font piéger, pensant pouvoir récupérer leurs fichiers une fois le paiement effectuer mais il n’en est rien. Les seuls gagnants dans cette histoire, sont bien entendu les auteurs de ce programme qui auraient déjà engrangés près de 30.000 dollars de gains.

Bien entendu, WanaCryptor 2.0, n’est pas le premier logiciel de ce type, les ransomware existent déjà depuis plusieurs années mais ce dernier est particulièrement plus puissant que ses prédécesseurs puisqu’il s’infiltre beaucoup plus vite par le réseau.

Les services informatiques très sollicités ce lundi !

La journée de ce lundi 15 mai s’annonce donc particulièrement compliquée pour plusieurs sociétés françaises où de nombreux membres du personnels risquent de découvrir qu’ils sont infectés. Le virus qui se propage particulièrement par le biais du réseau risque donc de faire des victimes supplémentaires. Si certains services informatiques ont déjà prises des mesures pour prévenir leurs employés qu’une cyberattaque massive avait lieu, d’autres supports informatiques risques quant à eux de se livrer à un véritable marathon en ce début de semaine pour prévenir et protéger leurs utilisateurs des risques que peut causer WanaCryptor 2.0.

Bien entendu, dans la plupart des entreprises, les utilisateurs disposent de sauvegardes générées régulièrement sur leurs machines mais ce n’est pas le cas de toutes les sociétés.

Microsoft a rappelé qu’il était important de mettre à jour son système d’exploitation afin d’être protégé contre ce type d’attaque. Il est également rappelé :

  • De ne pas ouvrir n’importe quelle pièce jointe à la lecture de vos mails et de s’assurer de l’adresse mail de l’expéditeur.
  • Vérifier que les sauvegardes sont bien faites comme par exemple sur des supports externes (disque durs, clés usb…).
  • Eviter de lire des fichiers provenant d’autres clés usb que la vôtre.
  • Vérifier que votre antivirus est à jour.
  • Vérifier que les mises à jours de votre système d’exploitation (Windows) sont à jour.
  • Ne jamais communiquer vos mots de passes.

Si vous pensez être infecté ou que vous avez un doute sur le fonctionnement de votre pc, il est préférable de contacter votre service informatique.

Une nouvelle attaque pourrait survenir ce lundi

Toujours selon les informations d’Europol dont le directeur Rob Wainwright, s’est exprimé lors d’une conférence de presse, celui-ci explique qu’une nouvelle attaque pourrait survenir dans la matinée de ce lundi. Il appel donc à la plus grande prudence. Quant aux auteurs de ce virus, ces derniers n’ont toujours pas été identifiés mais de nombreux experts informatiques enquêtent actuellement sur ces braqueurs 2.0 qui ne reculent devant rien quitte à paralyser plusieurs pays pour arriver à leurs fins.

Vos réactions

News Feed