Arrestation d'un homme qui projetait de s'en prendre à Emmanuel Macron pendant le défilé du 14 juillet - Actu-Mag.fr | Actu-Mag.fr
12:29 - mardi juillet 17, 2018
ÉDITION SPÉCIALE :

Revivez en images la descente des bleus sur les Champs-Élysées !

Arrestation d’un homme qui projetait de s’en prendre à Emmanuel Macron pendant le défilé du 14 juillet

348 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Champs Elysées
Les Champs Elysées / Illustration Pixabay

Un jeune homme de 23 ans originaire d’Argenteuil dans le Val-d’Oise a été interpellé et mis en examen ce samedi pour entreprise individuelle terroriste. 

Selon les informations de RMC, l’individu voulait s’en prendre au président de la République, Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet sur l’avenue des Champs-Elysées. L’homme qui réside à Argenteuil dans le Val-d’Oise a été appréhendé ce mercredi avant d’être mis en examen ce weekend. Ce dernier aurait publié un message sur un forum de jeux vidéo avant que celui-ci ne soit signalé. Dans sa publication, l’auteur écrivait qu’il « cherchait à acheter une arme de type kalachnikov pour commettre un attentat ».

Il menace les policiers avec un couteau

Une publication qui a été prise très au sérieuse avant que celle-ci ne soit signalée sur le site internet internet.signalement.gouv.fr comme l’explique RMC. Lors de son interpellation il y a quelques jours, l’individu a menacé les forces de l’ordre avec un couteau de cuisine. Plusieurs armes blanches ont été retrouvées dans le véhicule de l’individu au cours des investigations.

L’homme déjà condamné en 2016

L’homme n’était pas inconnu de la justice. Celui-ci avait déjà été condamné en 2016 pour apologie du terrorisme. En cours de son audition, ce dernier aurait déclaré « vouloir faire un geste politique en tuant le président de la République lors du défilé du 14 juillet, sur les Champs-Elysées ». Le jeune homme aurait souhaité vouloir s’en prendre également « aux noirs, aux arabes, aux juifs ou aux homosexuels » selon ses propos.

Ce n’est pas la première fois qu’une personne souhaite s’en prendre à un président de la République Française. Au cours du défilé du 14 juillet 2002, Maxime Brunerie, militant d’extrême-droite avait tenté d’assassiner  le président Jacques Chirac au cours de sa descente sur l’avenue des Champs-Elysées. Ce dernier qui était armé d’une carabine 22 Long Rifle avait été immédiatement appréhendé par la police.

Vos réactions

News Feed