Décès de Hubert de Givenchy, le « very irresistible » ! | Actu-Mag.fr
7:19 - lundi juin 18, 2018

Décès de Hubert de Givenchy, le « very irresistible » !

175 Vues Elise Thierry 0 Commentaires
Hubert de Givenchy
Hubert de Givenchy / Capture France 2

Hubert de Givenchy, génie de la mode s’est éteint à l’âge de 91 ans. c’est son compagnon, le couturier Philippe Venet qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué ce lundi.

Il ne nous laisse pas seulement cette si célèbre fragrance « Very Irresistible » ni ses égéries (Liv Tyler, ou Amanda Seyfried pour son « Live Irrésistible »).
Givenchy, c’était avant tout un créateur. Déjà de sa première maison de couture en 1952. Créateur de rencontres aussi, vu sa relation spirituelle avec le styliste espagnol Cristobal Balenciaga dont il dira « Balenciaga était ma religion. Puisque je suis croyant, pour moi il y a Balenciaga et le Seigneur ».

Créateur de culte aussi, ne serait-ce que pour les tenues qu’il créa pour sa grande amie Audrey Hepburn dans le film Sabrina (film qui obtiendra l’Oscar des meilleurs costumes par la même occasion). Créateur de la classe féminine, il a habillé d’autres actrices comme Marlène Dietrich, Lauren Bacall, Jeanne Moreau; des femmes de la politique comme Jacqueline Kennedy ou la princesse Grace de Monaco. Créateur de symboles également, nommé comme personnalité de l’année 1979, il avait aussi reçu la Légion d’honneur. Mais surtout créateur d’engagement « Une robe doit « embellir la femme qui la porte et non la déguiser », soulignait cet homme d’une extrême courtoisie, mais affranchi, et audacieux, au point, par exemple de dénoncer le racisme dans la mode. » le cite Les Echos.

Il avait pris sa retraite le 11 juillet 1995 mais ne se taisait pas pour autant. Il déclarait il y a quelques années à Madame Figaro « Je n’ai jamais voulu d’une maison de haute couture classique. Mon rêve était de créer une grande boutique, où les femmes pourraient s’habiller avec imagination et simplicité. Des vêtements faciles à porter, même en voyage, réalisés dans des tissus ravissants mais peu coûteux. ». De lui, comme un devoir de mémoire, il faudra à tout jamais se souvenir de la célèbre robe noire que portait Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany.

Vos réactions

Filed in