Réforme de l'audiovisuel public : la disparition de France 4 de la TNT ! - Actu-Mag.fr | Actu-Mag.fr
7:28 - dimanche septembre 23, 2018
  • Télévision

Réforme de l’audiovisuel public : la disparition de France 4 de la TNT !

130 Vues Chloe L. 0 Commentaires
audiovisuel
La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, et sa refome sur l'audiovisuel public / Capture Youtube L'OBS

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a lancé ce lundi 4 juin sa réforme de l’audiovisuel public. Au programme: la suppression d’une chaîne, l’avenir d’une autre en suspens, ainsi que de grosses économies accompagnées d’un recentrage des programmes.

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a fait part de sa réforme de l’audiovisuel public ce lundi 4 juin. Un mélange d’économies et de réorganisation des programmes souhaités par l’Élysée d’ici fin 2018. La réforme vise à créer plus de liens et d’interactions entre les groupes France Télévision, Radio France, France Médias Monde (France 24, RFI), l’INA, Arte et TV5 Monde, qui comptent près de 17 000 salariés.

« Nous nous sommes concentrés sur la transformation de l’offre parce que c’est ce qui concerne le public aujourd’hui » s’est exprimé la ministre, en dévoilant une réforme basée sur cinq piliers majeurs:  « l’innovation, la création, l’éducation, la proximité, l’information. »

La disparition de France 4 sur la TNT

France Télévision devra libérer « au moins le canal hertzien » de sa chaîne jeunesse France 4, afin de recentrer sur le numérique, son offre dédiée au jeune public, a annoncé Françoise Nyssen, sans préciser si le contenu de la chaîne sera diffusé ailleurs.

La ministre préfère miser sur « un nouveau média générationnel » à destination des « 15–30 ans » réalisé par les six sociétés de l’audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, France Médias Monde, l’INA, TV5 Monde et Arte).

France Ô menacée

Pour France Ô, la chaine de France Télévision dédiée aux outres-mers, l’heure est au doute « il faudra interroger nos concitoyens d’outre-mer et leurs élus pour déterminer si l’avenir est au maintien de France Ô sur le canal hertzien ou au contraire au renforcement des offres numériques des Outre-Mer Premières » a expliqué la ministre.

Les programmes régionaux mis à l’honneur sur France 3

La chaine France 3, qui consacre actuellement deux heures par jour à des programmes régionaux, devra quant à elle se recentrer sur la proximité et « tripler ses programmes régionaux », comme  l’a annoncé Françoise Nyssen: « L’identité de France 3 sera recentrée sur cette mission fondamentale qu’est la proximité ».

Pour cela, la ministre envisage en collaboration étroite entre la chaine France 3 et Radio France. Selon cette dernière, « notre service public audiovisuel doit donner davantage la parole aux territoires. France 3 et France Bleu sont déjà au cœur de cet enjeu, elles doivent l’être encore davantage demain et en combinant leurs forces respectives ».

L’audiovisuel public s’apprête à connaître un véritable tournant.

Vos réactions :