Close

Une habitante désemparée face à Emmanuel Macron « Vous êtes sur une tour d’ivoire »

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron face à une habitante de Saint-Martin / Capture France Info

Le président de la république Emmanuel Macron qui était présent ce mercredi sur l’île de Saint-Martin a dû faire face à une habitante et sinistrée désemparée qui a été très direct avec ce dernier.

[dropcap]C[/dropcap]e mercredi 13 septembre, Emmanuel Macron était présent sur l’île de Saint-Martin qui a été complètement ravagée par l’ouragan Irma passé quelques jours plus tôt. Au cours de sa visite pour faire un état de cette catastrophe naturelle, le président a croisé la route d’une femme et sinistrée de l’île totalement désemparée face à la situation.

Impossible pour elle de l’appeler monsieur le Président

Cette dernière qui n’a pas hésité à interpeller Emmanuel Macron pour lui dire ce qu’elle pensait de la situation. « Moi j’ai l’impression sincèrement et je ne vais pas dire monsieur le président parce que je ne peux pas. » avant d’ajouter « Monsieur Macron, pour moi de l’extérieur, et je ne suis peut-être pas la seule, vous êtes sur une tour d’ivoire et vous descendez de temps en temps », l’habitante précisant au président avoir eu besoin de lui dire entre quatre yeux.

Un message qu’Emmanuel Macron a pris avec le sourire en comprenant le désarrois de la femme et de la situation dans laquelle elle se trouvait.  « Je suis là pour ça aussi » lui a-t-il lancé.

« Je suis une chieuse »

L’habitante lui a alors demandé en retour de revenir dans un an et le président a répondu vouloir même revenir avant un an. « Dans six mois je serai là. Et croyez moi, si dans six mois c’est reconstruit, je vous appellerai monsieur le président. » a précisé la femme de 43 ans au Président qui a promis revenir le plus rapidement possible.

Et même dans ce moment difficile, l’habitante a toutefois fait rire Emmanuel Macron en lui expliquant que ce dernier avait tout intérêt à revenir, celle-ci étant « Une chieuse ». Une phrase à laquelle celui-ci à répondu « Si je peux me permettre, ça se voit un peu », a ajouté Emmanuel Macron en lui demandant de ne pas changer pour autant.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top