Close

Dossier Spécial Irma : Retour sur l’un des plus puissants des ouragans de l’Atlantique nord

Irma

Après le passage d'Irma, l'île de Saint-Martin a été ravagée / Photo CC0 Ministery of Defense, Netherlands

Après l’ouragan Harvey qui avait dévasté le Texas fin Août, place à l’ouragan Irma: plus puissant qu’Harvey (5/5 sur l’échelle de Saffir-Simpson), il a touché la petite île de Barbuda le 6 Septembre avant de passer par la Guadeloupe pour  se diriger vers les îles de Saint Barthélémy et de Saint-Martin le 7 Septembre . Il est « le plus puissant jamais observé sur les Petites Antilles » selon Météo-France.

[dropcap]E[/dropcap]n effet, des vagues allant jusqu’à 12mètres de hauteur ont pu être observées sur les côtes ainsi que des rafales de vent allant jusqu’à 360km/h et des pluies diluviennes (entre 200 et 400mm). Les dégâts sont considérables : la majorité des batiments sont détruits, l’eau courante n’arrive plus aux robinets, l’électricité non plus, les routes sont inondées…

Zoom sur les zones les plus touchées : Saint-Martin et Saint-Barthélémy

« La situation à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy est dramatique il n’y a plus d’eau potable, d’électricité, les bâtiments publics sont inutilisables, les maisons sont détruites, on estime peut-être à 60%, 70% les habitations détruites à Saint-Martin », a indiqué le préfet de la Guadeloupe.

L’ouragan Irma a fait au moins neuf morts et sept disparus dans les îles françaises des Caraïbes, selon le dernier bilan donné ce vendredi par le ministre de l’Intérieur Gérard Colomb.

Le Premier ministre a également cité « une cinquantaine de blessés, dont deux graves et un en urgence absolue » .Les dégâts sont considérables dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, dévastant notamment l’aéroport et laissant l’île coupée du monde. Il faudra « des semaines et des mois » avant un retour à la normale de l’électricité à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, selon le PDG de l’opérateur EDF Jean-Bernard Lévy.

Problème sous-jacent : Les armes à feu

Les habitants de Saint-Martin ont du pour la plupart être évacués après le passage d’Irma, cependant une autre partie à décidé de sortir les armes et de piller les magasins en quête d’eau et de nourriture donnant lieu à des courses poursuites avec les forces de l’ordre. Si ces débordements sont liés au désastre qu’à été le passage d’Irma, la situation reste un problème ” endémique” comme l’a dit le Président E. Macron. En effet, on constate que la proportion d’armes à Saint Martin est beaucoup plus forte que partout ailleurs en métropole (jusqu’à 7 fois plus d’armes) et que c’est une situation anormale même lors de ce genre de crise naturelle.

{Extrait d’une interview entre LCI et un expert en trafic d’armes et en géopolitique }

 LCI : Quand Emmanuel Macron dit que la présence d’armes à feu à Saint-Martin est un problème endémique, est-ce vrai ? 

Jean-Charles Antoine : Oui c’est vrai et c’est lié à un développement des réseaux de trafic de drogues. C’est l’arc antillais dans sa globalité qui est touché par ce trafic venu principalement des Etats-Unis ou d’Amérique Latine. Cette île est un terreau favorable du trafic de drogues et cela encourage les rivalités. Il y a un besoin d’armes pour défendre sa part du gâteau.

Macron Vs Irma, Le FN, La Droite, La France Insoumise…

Le président Emmanuel Macron s’est rendu sur l’île de Saint Martin Mardi 12 Septembre afin d’y apporter les réponses et les moyens nécessaires pour gérer cette crise environnementale : il a annoncé un retour de l’eau potable et de l’électricité d’ici la fin de la semaine. D’autre part, le président a émis la volonté que les écoles ouvrent dès la semaine prochaine, même pour quelques heures et annonce la livraison de tentes afin de pouvoir suivre les cours.

Cependant, les habitants de Saint Martin ainsi que l’opposition (FN, Droite et France Insoumise) ont fortement critiqué sa gestion de la crise et une commission d’enquête parlementaire a été réclamée. Bien que le chef de l’État, qui considère avoir géré aussi vite qu’il le pouvait cette crise, accepte la constitution d’une enquête parlementaire, il rappelle tout de même que « le temps est à l’union nationale ».

Selon une enquête d’opinion de l’institut Elabe pour BFMTV, les Français sont pour le moins partagés sur la gestion de l’ouragan Irma par les pouvoirs publics : 52% d’entre eux estiment que la situation a été gérée « du mieux possible », tandis que 47% pensent le contraire. Pour près de six Français sur dix (58%), il est toutefois « trop tôt pour entamer une polémique sur la gestion de la catastrophe ».

Des ponts aériens et maritimes ont été mis en place pour ravitailler les îles et évacuer les plus démunis :

  • 85 Tonnes de nourriture
  • Un million de litres d’eau
  • 2,2 tonnes de médicaments

Des listes de toutes les personnes désirant partir sont dressées avec une priorité donné aux personnes les plus touchées (maisons entièrement détruites, personnes agées…) à précisé le premier ministre.

Air France a annoncé ce mardi un vol supplémentaire entre Pointe-à-Pitre et Paris pour renforcer « le rapatriement des sinistrés ».

Au total, l’ouragan a fait plus de 40 morts dans les Caraïbes avant d’être rétrogradé en tempête tropicale et de poursuivre sa trajectoire vers la Floride.

Les autres îles touchées

Irma a d’abord touché l’île de Barbuda dans la nuit du 5 au 6 Septembre et provoque des dégâts matériels très importants avec plus de 90% des structures de l’île détruites. L’évacuation vers l’île d’Antigua est ordonnée.

L’ouragan a continué son chemin vers la Guadeloupe mais ne provoque pas de dégâts très importants, bien que 8000 foyers aient été privé d’électricité et c’est par la suite qu’il a touché  Saint Barthélémy et Saint-Martin. La Martinique fut légèrement touchée par l’ouragan qui provoqua des inondations et l’endommagement de lignes électriques.

Irma a poursuit son chemin vers les îles britanniques ou il  a provoqué un mort sur l’île d’Anguilla et 4 ou 5 dans les îles vierges britanniques. Après un passage par Porto Rico, la République Dominicaine, Haïti, les îles Turks-et-Caïcos, les Bahamas et Cuba, Irma est arrivé dans la journée du 9 Septembre en Floride ou il détruit les îles Keys de Floride le 10.

La Floride et Trump : Harvey numéro 2 ?

Irma a poursuivi son chemin après son passage dans les caraïbes et est arrivé sur la Floride Dimanche dernier, dans l’archipel des Keys ou il a déjà fait douze morts et a détruit 85% des habitations présentes : les bâtiments sont effondrés, les maisons inhabitables, les rues inondées…

Alors qu’il s’était rendu fin Août au Texas suite à l’ouragan Harvey, le président américain Donald Trump est attendu Jeudi 14 prochain en Floride avec sa femme afin de constater l’ampleur des dégâts et d’y apporter les réponses adéquates.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top