Close

Le plus gros supermarché du shit se trouve en Seine-Saint-Denis

Shit

Le business du Shit dans Complément d'Enquête / Capture France 2

Dans l’émission « Complément d’Enquête » diffusée ce jeudi sur France 2, les journalistes ont enquêté sur le marché de la drogue en Seine-Saint-Denis (93). Et les chiffres que cette dernière rapporte sont hallucinants…

[dropcap]D[/dropcap]ans son  dernier numéro de « Complément d’Enquête » diffusé sur France 2, les journalistes de la chaîne se sont intéressés au marché de la drogue et des bénéfices que cela pouvait engendrer dans les cités. Et c’est aux portes de Paris et plus précisément à Bagnolet, dans la cité de la Capsulerie (Seine-Saint-Denis) que réside le plus grand supermarché du shit.

70.000 euros de bénéfices par jour !

Ce supermarché qui attire des clients de tout l’Ile-de-France est aussi appelé un « four » à savoir, un gros point de vente qui est ouvert tous les jours de 12 à 22 heures. Et les clients viennent directement s’approvisionner aux pieds des tours dans un square transformé en deal. Les ventes se réalisent sous les yeux des habitants et des enfants qui sont nombreux à jouer dans la cité.

Une douzaine de dealeurs attendent chaque jour des centaines de clients pour les servir en résine de cannabis vendue entre 6 et 8 euros le gramme. Ces derniers qui sont souvent mineurs, prennent des risques inconsidérés pour vendre leurs produits stupéfiants. Ils risquent jusqu’à dix ans de prison. Sur une bonne journée, les dealeurs peuvent réaliser un chiffre d’affaire de 70.000 euros comme le précise l’enquête menée dans l’émission de France 2.

Un commerce très juteux qui tourne maintenant depuis près de dix ans comme l’ajoute nos confrères. L’un des dealeurs interviewé dans le reportage se confie, le visage flouté, expliquant voir différents styles de consommateurs. Ce dernier ajoutant que « C’est un business tel, que si jamais ils légalisent, ça fait écrouler une partie de l’économie des cités ».

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top