Close

Cash Investigation : L’enregistrement inquiétant entre un responsable et son salarié de Lidl France

Cash Investigation

Élise Lucet face à Dennis Maroldt, vice-président de Lidl dans Cash Investigation / Capture France 2

C’est un enregistrement édifiant entre un manager et son salarié de la société Lidl France que la journaliste Élise Lucet s’est procurée pour son émission « Cash Investigation ».


[dropcap]L[/dropcap]’émission « Cash Investigation » de ce 26 septembre, était consacrée à l’enseigne de distribution Lidl France et de son fonctionnement. Au cours du reportage, la journaliste Élise Lucet est allée à la rencontre de Denis Maroldt, vice-président des relations sociales de Lidl France afin de lui poser plusieurs questions sur l’entreprise. Mais également pour lui demander de donner son point de vue sur un enregistrement que la journaliste s’est procurée et dont celui-ci est particulièrement inquiétant.

« Si le magasin est mal tenu, je te promets, je te promets que toi et moi, toutes les semaines, on se verra »

Un enregistrement d’une durée de plusieurs minutes dans lequel on peut-y entendre un directeur régional de Lidl tenir des propos surréalistes face à son responsable de magasin.

« Si le magasin est mal tenu, je te promets, je te promets que toi et moi, toutes les semaines, on se verra. Toutes les semaines ! Et ça va être à feu et à sang. Et le magasin, ça va être à feu et à sang ! Je vais te convoquer à longueur de semaine. Tu vas perdre une à deux semaines de salaire par mois, parce que je te mettrai six jours de mise à pied à longueur de temps. Et tu vas mourir ! Premier inventaire pourri, non-respect de la procédure, je te cartouche ! C’est la guerre ! » s’exclame le directeur régional face à son employé qui ne peut visiblement pas tenter le dialogue.

« Ce type de propos, ce type de ton est inacceptable » (Dennis Maroldt, vice-président de Lidl)

Un enregistrement qui a particulièrement touché le vice-président de l’enseigne comme en témoignent les images. Les yeux figés et minés, ce dernier répond à Élise Lucet « C’est un enregistrement qui est sorti d’un contexte que je n’ai pas dans le détail. En revanche, ce type de propos et de ton est inacceptable. C’est clair et net ».

Et lorsque la journaliste lui demande où se trouve le directeur  régional aujourd’hui, la réponse de Dennis Maroldt ne semble pas vouloir répondre exactement à la question. Il explique juste que le directeur « n’est plus dans le pays, il n’est pas en France » en expliquant ne pas vouloir faire plus de commentaire sur le sujet.

Lidl France se défend dans un communiqué de Presse

Dans un communiqué de presse publié au lendemain de la diffusion de l’émission, l’enseigne Lidle France a souhaité apporté plusieurs précisions sur son fonctionnement, affirmant que le « reportage diffusé sur France 2 ne reflétait pas cette réalité. ». Le groupe expliquant « Nous avons été très sensibles aux témoignages et aux situations décrites dans le reportage et sommes conscients que dans une entreprise de notre taille, certains salariés peuvent rencontrer des difficultés dans leur travail et que nous devons encore progresser dans l’écoute et la prise en compte de leurs attentes. » avant d’ajouter « C’est la raison pour laquelle nous souhaitons apporter ici un certain nombre de précisions à l’émission diffusée hier ».

L’entreprise Lidl France qui condamne l’enregistrement dévoilé dans l’émission comme il est cité dans le communiqué de presse.  « Les extraits dévoilés dans l’émission sont inacceptables et nous les condamnons sans aucune ambiguïté. Ce sont des propos isolés, contraires à tout ce que notre entreprise représente et veut représenter ».

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top