Close

Après sa garde à vue, Igor Bogdanoff donne sa version des faits chez Morandini

Igor

Igor Bogdanoff se confie chez Morandini News /

Jean-Marc Morandini recevait ce matin, Igor Bogdanoff, dans son émission « Morandini Live » sur CNews. Ce dernier est revenu sur sa garde à vue durant la nuit de mardi 21 à mercredi 22 novembre.

[dropcap]C[/dropcap]e vendredi matin, Igor Bogdanoff, a tenu à réagir, dans l’émission de « Morandini Live », à la suite de sa garde à vue et des infos qui ont été mentionnées dans la presse. Des informations que l’animateur dans les domaines de la vulgarisation scientifique dément formellement.

Lorsque Jean-Marc Morandini revient sur les faits ainsi que sur les informations qui ont été révélées par Closer, Igor Bogdanoff rétorque immédiatement : « C’est faux ! »  puis d’ajouter « Ce ne sont pas du tout suite à des plaintes de mon ancienne petite amie. C’est suite à une appel qui a été fait par quelqu’un qui souhaite me remplacer dans le coeur de celle que j’ai aimée. Il a appelé la police sachant que j’étais dans l’appartement de Julie. A partir de là, la déformation commence car au moment où les gendarmes appelés par cette personne arrivent dans l’appartement, Julie est un petit peu décontenancée et perdue. Elle laisse faire. Malheureusement, je suis conduit hors de l’appartement par les policiers ».

Son ex-compagne « sous influence »

Pour Igor, la personne qui souhaite prendre sa place influencerait son ex-compagne comme il l’explique : « Tout cela est manipulé par la personne qui me suit dans le cœur du Julie. Elle est aujourd’hui sous influence ». Le frère jumeau de Grichka confirmant que son ex-compagne a bien déposé plainte contre ce dernier. « C’est ce garçon, qui l’a inspiré dans sa démarche juridique (…) que de me chargé au maximum et d’influencer Julie contre moi ». Igor qui explique que Julie aurait été incapable de déposer plainte contre lui et qu’il a été trahi.

« Je n’ai pas été mis en examen dans cette affaire »

« Je suis stupéfait par toute cette affaire », explique l’animateur et producteur avant Jean-Marc Morandini précise qu’Igor n’a pas été mis en examen dans cette affaire contrairement aux informations du Parisien.

Face à l’ampleur de cette affaire, Igor visiblement très affecté a déclaré, les larmes aux yeux :

« J’ai du chagrin, je me sens triste. J’ai le sentiment d’avoir été trompé. Je pleure tous les matins et tous les soirs. (…) Je me sens blessé, plus que salit. Je crois en la sincérité des sentiments humains, parce que je crois que le cœur est au-dessus des malversations sociales auxquelles on peut être livré en pâture (…) Aujourd’hui, je traverse trois peines : une peine privée, une peine juridique et une peine médiatique ».

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top