Close

Paris : Un tigre abattu par son propriétaire après s’être enfui d’un cirque

Tigre

Illustration d'un tigre

Ce vendredi, peu avant 18 heures, une tigresse âgée d’un an et demi s’est échappée du cirque Bormann Moreno qui s’est installé dans le XVe arrondissement de Paris.

[dropcap]L[/dropcap]e fauve s’est échappé de son enclos en fin d’après-midi. Très rapidement un important dispositif de sécurité a été mis en place autour de la zone. Les pompiers ont été apellés par des riverains ayant vu le félin qui errait dans le XVe arrondissement de la capitale non loin du bâtiment de France Télévision.

Très rapidement, la RATP a décidé d’interrompre temporairement le trafic sur l’une de ses lignes de tramway située à proximité du lieu de la fuite. C’est finalement le propriétaire de l’animal qui a été contraint de abattre alors que le tigre de 200 kg, se trouvait dans une allée. Le propriétaire en état de choc a ensuite été placée en garde à vue où il a été finalement relâché quelques heures plus tard.

Selon la journaliste Margaux Duguet de France-Télévision , le corps de l’animal devrait être récupérer par le cirque ou par la clinique de maison-Alfort.

La Fondation Brigitte Bardot demande à Nicolas Hulot d’interdire l’exploitation des animaux dans les cirques.

Très rapidement, l’incident a fait grand bruit sur les réseaux sociaux et plusieurs internautes ont été indignés par la mort de l’animal. Les associations de défense animalière ont également réagi à la suite du décès du félin abattu en pleine rue. Parmi elles, la Fondation Brigitte Bardot s’est exprimé sur le sujet. Dans un message publié sur Twitter, la fondation demande au Ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot et de la maire de Paris, Anne Hidalgo, d’interdire l’exploitation des animaux dans les cirques.

Un arrêté qui existe déjà dans 13 États membres de l’Union Européenne comme l’Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Malte, Pays-Bas, Roumanie, Slovénie, le rappel la Fondation.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top