3:51 - lundi octobre 22, 2018

Nintendo Switch : Il va falloir encore patienter jusqu’en 2019 pour les cartouches en 64 Go

536 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Switch
Une cartouche recto - verso de la Nintendo Switch / CC

La dernière console née de Nintendo, la Switch cartonne depuis sa sortie. Mais il semblerait que le groupe japonais rencontre actuellement un problème avec ses cartouches en 64 Go dont la production de ces dernières ont été récemment stoppées.

Les ventes de la Nintendo Switch explosent depuis sa sortie le 3 mars 2017. La console de salon portable qui a dépassé les 10 millions d’exemplaires vendus, propose des jeux sur des cartouches allant de 1 à 32 Go pour les jeux les plus lourds. Au lancement de la Nintendo Switch, le groupe avait fait savoir que des cartouches proposant des formats de 64 Go seraient disponibles dans le courant de l’année 2018.

Mais selon le Wall Street Journal, il en serait tout autre. Le quotidien national américain explique que la firme japonaise rencontrerait des problèmes techniques sur ses cartouches de 64 Go, obligeant de repousser le lancement de ces dernières à 2019. Et plus exactement des problèmes liés au formatage de ces cartouches plus volumineuses. Un coup dur pour les développeurs dont les jeux utilisent de grosses capacités de stockage. Comme par exemple le « FPS », Doom de Bethesda Softworks qui à lui seul, utilise déjà près de 16 Go de données rien que pour sa campagne solo. Le joueurs qui veulent pouvoir jouer au multi du titre doivent télécharger 9 Go supplémentaires sur le Nintendo eShop.

Une solution qui n’est pas forcément plaisante si ces derniers doivent télécharger du contenu supplémentaire de grosse capacité pour pouvoir jouer aux jeux de la console. D’autant plus que tous les joueurs ne sont pas équipés de la fibre optique et ne disposent pas toujours de connexions stables pour pouvoir ainsi télécharger à vitesse grand V. D’autant plus que ces données additionnelles devront être stockées sur une carte (SD), externe à la console. Ce qui contraint le consommateur a devoir débourser des frais supplémentaires pour jouer.

Reste à savoir si Nintendo trouvera une solution à ce problème qui pourrait vite devenir contraignant à la fois pour les développeurs mais surtout pour les joueurs…

Vos réactions