7:32 - samedi octobre 20, 2018

Europe 1 dévoile en exclusivité les images de l’arrestation de Théo

453 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Théo
Les images de vidéo surveillance de l'arrestation de Théo / Capture Europe 1

Un an après les faits, la radio Europe 1 a dévoilé ce lundi 29 janvier, la vidéo de l’interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois.

Il  y a près d’un an, le 2 février 2017, quatre policiers appartenant à la BST (Brigade Spécialisée de Terrain) étaient en train de contrôler un groupe de jeunes lorsque le contrôle a dégénéré. Parmi les jeunes contrôlés figurait Théo. Le jeune homme s’était rapidement retrouvé encerclé par les policiers avant d’être violemment frappé par ces derniers, recevant même un coup de matraque dans l’anus. Ce qui lui avait valu cinq jours d’ITT .

Ce contrôle « bâclé » avait suscité de nombreuses réactions et critiques dans le Pays. Ce dernier était rapidement devenu une affaire médiatique et politique, à savoir « l’affaire Théo ». S’en était suivi pendant plusieurs mois, des scènes d’émeutes et des incidents dans la capitale et en Ile-de-France. Plusieurs lycéens dénonçant les contrôles au faciès étaient alors descendus dans les rues, exprimant ainsi leurs colères envers la justice.

Les images de l’arrestation qui a dégénéré

Alors que les quatre policiers impliqués ont été mis en examen dont trois pour violences volontaires aggravées et le quatrième pour viol aggravé, Europe 1 s’est procuré la vidéo de la scène de l’interpellation violente de Théo L. le 2 février dernier. Les images ont été captées par les caméras de surveillance de la ville d’Aulnay-sous-Bois. Au départ, on y aperçoit Théo L. montant un escalier pour y rejoindre quatre de ses amis sur la dalle. Puis un premier policier est capté par une seconde caméra en train de se diriger rapidement vers le groupe.

Il est ensuite rejoint par ses collègues avant qu’un contrôle d’identité ne se fasse dans une zone où les caméras ne peuvent pas filmer. Au bout de quelques secondes et pour des raisons que l’on ignore, le contrôle dégénère subitement. Théo L. est écarté du groupe avant que ce dernier ne perde sa veste. Il se retrouve alors en tee-shirt bleu et son pantalon tombe, laissant voir son caleçon. Le jeune homme bascule avec un policier dont son doigt reste coincé dans la gâchette de la bombe lacrymogène qui va se déclencher en direction de Théo. Mais au moment où se dernier refuse de se laisser menotter, l’interpellation prend une tout autre ampleur comme en témoignent les images de la vidéo surveillance. A cet instant, l’un des policiers va porter un coup de matraque télescopique à travers le caleçon de Théo L., ce dernier qui va immédiatement s’effondrer sous l’effet de la douleur.

Si les images ont été rendues publiques ce lundi, l’enquête quant à elle se poursuit toujours. Une confrontation générale devrait prochainement avoir lieu dans le bureau de la juge d’instruction à Bobigny comme le souligne Europe 1.

Vos réactions