3:42 - samedi novembre 18, 3713

Une affiche de « Black Panther » malencontreusement associée à « La Planète des singes »

539 Vues Arnaud D. 0 Commentaires
Black Panther
Le film Black Panther

En cherchant le nom de certains cinémas sur Google le week-end dernier, des internautes ont été surpris de voir des affiches de films associées à de mauvais titres, et notamment Black Panther associé au titre La Planète des singes : suprématie.

De la même manière, l’affiche de Cinquante nuances plus claires s’est par exemple retrouvée affublée du titre Ça glisse au pays des merveilles. L’affaire est polémique, dans la mesure où Black Panther met en avant un super-héros noir et un casting en majorité afro-américain. Voir ce film associé aux primates de La Planète des singes a évidemment pu choquer. La militante anti-raciste Rokhaya Diallo a ainsi interpellé sur Twitter le site AlloCiné, sur lequel ces erreurs s’étaient répercutées, en ajoutant le hashtag #racisme. AlloCiné a plaidé non coupable, en rejetant la responsabilité sur Google. «C’est la reprise du contenu d’AlloCiné par Google qui pose problème. Nos équipes travaillent actuellement sur le sujet pour en couper l’accès». Le moteur de recherche a alors communiqué à son tour sur Twitter, indiquant que «nos équipes sont actuellement mobilisées pour comprendre son origine et le corriger s’il est lié au fonctionnement du moteur du recherche». Google a ensuite affirmé que « nos équipes se sont mobilisées rapidement et ont corrigé cette erreur ».

Une attaque raciste par « Google Bombing » ?

Le « Google Bombing » consiste à manipuler les résultats du moteur de recherche, afin de faire apparaître un site en premier lors d’une recherche. Cela peut se réaliser en faisant pointer un nombre considérable de liens, associés à un mot-clé particulier, vers ce site. On peut ainsi associer une expression à une page, en postant une grande quantité de commentaires reliant les deux sujets, sur les réseaux sociaux ou sur les forums. Dès que l’expression est demandée, le moteur de recherches suggère la page en question. Selon Libération, «Google associe alors peu à peu la page du site à l’expression, et suggère cette dernière comme premier résultat». Certains sites ont ainsi affirmé que cet événement était un acte raciste, résultat d’une “Google Bomb”. De nombreux internautes malveillants se seraient associés pour perturber les résultats affichés par le moteur de recherche.

D’autres attaques ont eu lieu

Ce n’est d’ailleurs pas la première attaque contre Black Panther. Le Monde relève que le film a déjà été la cible d’un groupe d’internautes liés à la mouvance suprémaciste. Ce groupe avait annoncé, sur Facebook, son intention de saboter le score du film sur Rotten Tomatoes, un agrégateur de critiques cinématographiques. Il s’agissait pour ce groupe d’inonder le film de commentaires négatifs. Rotten Tomatoes avait répondu qu’il ne tolérerait pas ce type d’agissements. Facebook avait ensuite désactivé le groupe en question. Toujours selon Le Monde, le site Senscritique.com affichait dans la nuit de samedi à dimanche, à propos de Black Panther, le sous-titre Les Dix Petits Nègres. Il s’agirait d’un acte malveillant de la part d’un membre du site, qui avait modifié un champ de la fiche du film pour le remplacer par Les Dix Petits Nègres.

Wikipedia aurait été victime du même genre de malveillance, la titre québécois du film ayant été également remplacé pendant une vingtaine de minutes par Les Dix Petits Nègres. L’attaque a également eu lieu pendant la nuit de samedi à dimanche, et ce titre est resté en place pendant une vingtaine de minutes avant d’être rectifié par un autre utilisateur de l’encyclopédie.

Le démenti de Google

Le géant américain, selon JdG, indique qu’il ne s’agissait en aucun cas d’une “Google Bomb” ou d’une attaque d’un autre genre, mais d’un simple “problème d’association” entre les titres et les affiches, dans lequel le hasard aurait mal fait les choses. Il s’agirait donc d’une erreur technique. Les internautes cinéphiles croiront-ils à cette version ? Peut-être Google nous informera-t-il de l’origine de cette erreur, humaine ou algorithmique. Les équipes techniques du moteur de recherche ont en tous cas résolu le problème entre temps.

Vos réactions

Filed in