1:46 - dimanche décembre 16, 2018

Victoires de la musique 2018 : Une pétition pour destituer le rappeur Orelsan de ses prix

613 Vues Camille G. 0 Commentaires
Capture Youtube

Une pétition lancée sur la toile demande la destitution du chanteur de ses trois victoires.

Suite aux 33èmes victoires de la musique qui se sont déroulées le 9 février dernier, Aurélien Cotentin, alias Orelsan a raflé trois prix : « Victoire du meilleur artiste masculin », « Victoire de l’album de musique urbaine » avec « La fête est finie » et « Victoire de la meilleure création audiovisuelle » avec le clip « Basique ». Un carton plein pour l’artiste de 35 ans.

Cependant son succès ne fait pas l’unanimité. Une pétition, largement diffusée et demandant la destitution d’Orelsan de ses trophées, a été signée par plus de 33000 internautes. La pétition, lancée sur chance.org mardi dernier est adressée à la ministre de la culture Françoise Nyssen. « Nous appelons tous les mouvements défendant les droits des femmes, et toutes les associations des droits de l’homme, à s’insurger contre le résultat de cette soirée, et demandons l’annulation pure et simple des prix reçus par cet individu qui devrait être tout simplement censuré. »

« Mais ferme ta gueule ou tu vas t’faire Marie-Trintigner ! »

Les faits qui lui sont reprochés datent de 2007. Orelsan écrivait alors « Saint-Valentin », titre qui l’a sorti de l’anonymat sur YouTube. Dans ce titre on lui reproche des paroles trop crues, faisant référence à Marie Trintignant, morte sous les coups de son compagnon Bertrand Cantat. « Mais ferme ta gueule où tu vas t’faire Marie-Trintignier/J’te l’dis gentiment, j’suis pas là pour faire de sentiments »

Ce n’est pas une première pour le rappeur, qui s’est déjà attiré les foudres du public en 2009. Rappelé à l’ordre par l’ex-secrétaire d’état Valérie Letard pour son titre « Sale pute », il sera jugé pour « provocation à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur sexe », puis relaxé.

Polémique donc autour de l’artiste, qui essaie pourtant de faire oublier ses écarts de jeunesse et adopte un style plus sobre que par le passé.

Vos réactions