3:44 - dimanche décembre 11, 8203
FLASH INFO :

« Gilets jaunes » : Hausse du Smic, baisse de la CSG, pas de retour arrière sur l'ISF, retour sur le discours d'Emmanuel Macron

Quotidien : Jeremstar est sorti du silence et explique s’être désolidarisé de Pascal Cardonna

392 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Jeremstar
Jeremstar dans Quotidien ce jeudi soir / Capture TMC

Son retour était très attendu. Ce jeudi soir, Jeremstar absent des plateaux Tv depuis près de deux mois, s’est exprimé sur son affaire #jeremstargate.

Il a choisi une chaîne du groupe TF1 pour réagir face aux accusations graves dont il est victime depuis janvier dernier. Ce jeudi, Yann Barthès recevait le blogueur Jérémy Gisclon connu sous le pseudo Jeremstar qui est venu s’expliquer face caméra, sur l’affaire des accusations d’agressions sexuelles sur mineurs.

(Jeremstar) : « Si il devait y avoir un gate, ce serait le #Cardonnagate ! »

Jeremstar explique avoir été mis dans une affaire qui ne le concernait pas !  : « Il y a eu un amalgame terrible où on a accolé mon nom à des choses qui ne me concernent absolument pas. » Le chroniqueur précise que « les médias et les réseaux sociaux, ont désigné ça comme étant le #jeremstargate, sauf que non, il n’y a pas de #jeremstargate. » ce dernier ajoutant « si toutefois il devait y avoir un gate, ce serait le #cardonnagate. »

Jérémy Gisclon s’est également confié sur son amitié avec Pascal Cardonna à la suite de cette affaire. Le chroniqueur de C8 explique s’être complètement désolidarisé de son ami : « Je ne suis pas sûr qu’un ami, se soit quelqu’un qui vous entraîne dans sa chute et sabote votre carrière. » Jeremstar expliquant qu’il était nécessaire qu’il se désolidarise et qu’il ne paye pas les pots cassés de choses qui ne le concernent pas.

(Jeremstar ) « Je ne vais pas porter le chapeau pour des choses qui ne me concernent pas ! »

A la question de Yann Barthès : « Est-ce que vous avez déjà utilisé votre notoriété pour permettre à Pascal Cardonna de rencontrer des mineurs ? » Jérémy Gisclon répond « Jamais ! Je n’ai jamais participé à des choses de ce genre ! » en expliquant que si il avait appris que son nom avait pu servir d’appât, c’est une chose qu’il n’aurait jamais toléré ! « Je suis vraiment le premier a encouragé la liberté de la parole, la liberté de dénoncer des choses (…) »

Si le jeune homme explique revenir à la télévision et plus précisément dans l’émission « Les Terriens du dimanche » dont il était le chroniqueur avant son affaire, Jérémy précise qu’il ne compte pas en rester là et porter plainte pour atteinte à la vie privé contre l’auteur de ces accusations. Jérémy Gisclon souhaite également porter plainte contre plusieurs médias qu’il estime être selon lui des sites «Putaclic » et qui ont dépassé des limites.

Concernant l’affaire, le blogueur confie ne pas avoir eu accès au dossier. « Je suis au courant de rien et je me suis mis à la disposition de la justice », le jeune homme précisant ne pas avoir encore été convoqué pour le moment.

Vos réactions