3:44 - lundi décembre 9, 9354
FLASH INFO :

« Gilets jaunes » : Emmanuel Macron va prendre la parole ce lundi soir à 20h00 !

Spielberg is ready player one !

325 Vues Elise Thierry 0 Commentaires
Ready Player One
Ready Player One / illu

Cela faisait longtemps. Longtemps que Steven Spielberg ne nous avait pas offert de l’action comme il sait si bien le faire. Cette semaine, nous sommes servis. «Ready player one » ou comment le maître n’a clairement pas perdu la main.

Nous sommes en 2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l’œuf de Pâques numérique qu’il a pris soin de dissimuler dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu’un jeune garçon, Wade Watts, qui n’a pourtant pas le profil d’un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant…

On l’avoue, au début, à la rédaction d’Actu mag, on a cru à une mauvaise blague. Sortir un film 4 jours avant la célébration de Pâques chez les Chrétiens, avec une intrigue autour d’un œuf de Pâques numérique, cela sentait mauvais… Et puis non. Adaptant le roman éponyme d’Ernest Cline, Steven y mêle son univers éclectique, ses inspirations, aussi bien techniques que collégiales. Il va même jusqu’à accepter la comparaison avec le génial créateur James Halliday, comme le résumait Les Inrocks, après avoir eu le réalisateur en interview « Halliday, le nerd asocial devenu démiurge, c’est lui »

Au delà de la quête de cet antihéros (joué par Tye Sheridan que l’on a pu voir notamment dans X-men Apocalypse) « Ready player one» pose surtout de vraies questions sur notre rapport au virtuel, qu’il soit dans le monde des jeux vidéos en particulier ou sur internet, les réseaux sociaux, les applis en général…
Bourré de références à la pop culture pour les amateurs de jeux vidéos (dont le fameux easter egg), ces 2h20 de film s’annoncent donc brillantes, et donnent, pourquoi pas, à réfléchir.

Pour vous donner un avant-goût de ce qui vous attend, voici la bande annonce:

Ready player one est sorti depuis mercredi dans nos salles.

Vos réactions

Filed in