Close

Insatiable, la série Netflix accusée de Grossophobie

Insatiable

Insatiable, la série de Netflix au cœur de d'une gigantesque polémique / Capture Youtube

Diffusée depuis le 10 Aout dernier, Insatiable enchaîne les critiques.

L’histoire d’une fille en surpoids qui devient mince

[dropcap]I[/dropcap]l faut croire que la série insatiable n’a pas fini de faire parler d’elle. Portée par la gloire de Disney Channel Debbie Ryan, la série raconte l’histoire de Patty, une lycéenne harcelée et moquée à cause de son poids. Les lycéens la jugent « trop grosse » et ne veulent rien savoir de Patty. Jusqu’au jour où elle se prend un violent coup au visage qui la pousse à rester à l’hôpital et n’avaler que des liquides. Sa perte de poids engendre à son retour une attention plus chaleureuse et bienveillante à l’égard de la jeune femme. Devant ce retournement de situation, Patty est bien décidée à se venger et à prendre sa revanche sur ceux qui lui ont fait du mal.

Son développement remonte à 2016, l’ancienne productrice de Dexter Lauren Gussis s’inspirerait d’un article du New York Times, racontant l’histoire d’un avocat reconverti. Ce dernier est devenu coach en concours de beauté.

A la publication de la bande annonce, 230 000 personnes signent une pétition contre l’annulation d’Insatiable. Il n’en est rien, comme prévue Insatiable sort le 10 Aout dernier.

Satire et critique mitigée

Attendue de pied ferme par les critiques, la série se retrouve entre deux feux. Il y a d’un coté les critiques de premiers degrés trouvant les commentaire limites, grossophobes, affligeants ou encore catastrophiques. De l’autre, il y a une vision de la série au second degrés telle une comédie qui dénoncerait par le rire, la grossophobie et l’importance dans notre société d’un physique mince.

Cindy Holland cadre de la plateforme Netflix, a annoncé : « Au fond, le message, c’est d’être à l’aise avec soi-même, tel que l’on est. » La créatrice du Show Lauren Gussis a quant à elle affirmé avoir vécu cela et qu’elle voulait le montrer. Enfin, l’actrice Alyssa Milano présente en Guest ajoute « ce n’est pas une série pour tout le monde » mais « On porte un regard satirique sur ce qui se passe si vous vous moquez du physique des gens, que vous les humiliez ou que vous les intimidez. On montre comment ce traumatisme affecte leur vie. On montre aussi comment le regard des autres peut être trompeur, on travaille sur l’image qu’on a de son corps, cette obsession d’une validation extérieure et le désir de combler un vide en nous »

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top