Close

« Fais pas la meuf ou alors je te balaie » : une strasbourgeoise filme ses harceleurs

Paris

Illustration d'un véhicule de police / Pixabay

Caroline, une jeune strasbourgeoise, a posté une vidéo sur Facebook dans laquelle elle est victime de harcèlement de rue.

« Fais pas la meuf ou alors je te balaie »

Elle s’appelle Caroline. Elle a 24 ans. Le 22 Aout dernier, aux environs de 20h30, la jeune femme marche dans le quartier de l’Esplanade à Strasbourg. Trois garçons, l’interpellent par « Mais oui, t’es mignonne ». La jeune femme rétorque « Pardon ? ». Les trois jeunes menacent l’étudiante « Fais pas la meuf ou alors je te balaie (…) Baise ta mère » ajoute l’un d’entre eux. Caroline continue son chemin et dit « On vient de me dire « Baise ta mère » parce que je suis en jupe ».

Surprise d’un tel partage

Nos confrères de France Bleu ont contacté l’étudiante. Caroline révèle être surprise de l’ampleur de la vidéo. La vidéo qui a été vue plus de 200 000 fois et partagée plus de 3500 fois. « Au départ je l’ai posté pour mes amis, pour qu’ils se rendent compte de ce que je vis au quotidien, comme beaucoup d’autres femmes. » affirme Caroline.

Fatiguée du harcèlement quotidien

Dans le message posté en légende de la vidéo. Caroline révèle être fatiguée. Fatiguée des remarques ou des gestes qui la font se sentir sale, qui la font se dégouter d’elle-même. Caroline en a marre d’avoir peur quand elle descend en bas de chez elle pour aller chercher des pâtes. la strasbourgeoise révèle avoir voyagé à Toronto ou encore à Sidney et n’avoir jamais vécu ça. Elle raconte ne plus vouloir se taire, préférant dénoncer ce genre de comportement.

Caroline ne veut plus avoir peur. L’étudiante conclut son message par « Excusez (ou pas) mon langage à la fin. L’énervement. (…) je VEUX dénoncer ces comportements, dénoncer ces personnes et que TOUTES les femmes sachent qu’elles ne sont pas seules et que je continuerai, ON continuera à se battre. »

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top