3:14 - mardi novembre 13, 2018

États-Unis : cinq colis suspects envoyés à des personnalités démocrates !

65 Vues Virginie A. 0 Commentaires
Fresno
Illustration d'un périmètre de sécurité.

Au moins cinq colis suspects adressés à des personnalités politiques américaines ont été découverts, mercredi, dans l’état de New York et en Floride. Ils ont été envoyés à l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton, à l’ancien président démocrate Barack Obama, à l’ancien directeur de la Central Intelligence Agency (CIA) John Brennan, à l’ancien procureur général (attorney general) Eric Holder et à l’élue démocrate à la Chambre des représentants, Maxine Waters.

Les deux paquets adressés à Obama et Clinton « ont été immédiatement identifiés pendant l’analyse quotidienne du courrier comme de potentiels engins explosifs et ont été traités comme tels », ont expliqué les services secrets dans un communiqué, nous informe Le Parisien. Ils ont été détruits par explosion.

Hillary Clinton a tenu à rassurer, mercredi soir, la population en disant qu’elle et sa famille était à l’abri, et a évoqué une «période perturbante».

Peu après le communiqué du Secret service, la chaîne d’informations en continu CNN, souvent prise pour cible par Donald Trump, annonçait avoir évacué ses bureaux new-yorkais, situés à Columbus Circle, au cœur de Manhattan, suite à un colis suspect. La police new-yorkaise a envoyé une brigade de déminage sur place. En début de soirée, la police de Floride a également annoncé enquêter sur la découverte d’un «colis suspect» à proximité du bureau de l’élue au Congrès Debbie Wasserman Schultz, ex-présidente du comité national du parti démocrate. Le gouverneur démocrate de l’État de New York Andrew Cuomo a indiqué ce mercredi qu’un engin suspect avait aussi été envoyé à son bureau new-yorkais.

Personne n’a encore revendiqué l’envoi de ces colis. Le président américain Donald Trump a lancé ce soir un appel à l’unité, jugeant que la « violence politique » n’était pas tolérable aux États-Unis. « Dans des moments comme celui-ci, nous devons nous rassembler », a-t-il déclaré depuis la Maison-Blanche, dénonçant également une « volonté de terroriser ».

« Nous ne tolérerons aucune tentative de terroriser des personnalités publiques », a-t-il écrit sur Twitter. « Les responsables d’actes aussi répréhensibles doivent être traduits en justice », a déclaré le chef républicain de la Chambre des représentants, troisième personnalité politique la plus puissante aux Etats-Unis.

Ces colis suspects en série surviennent alors que les Etats-Unis sont en pleine campagne pour les élections parlementaires du 6 novembre, à l’issue desquelles les démocrates espèrent reprendre le contrôle de la Chambre des représentants et du Sénat et paralyser la présidence de Donald Trump.

Vos réactions

Filed in